15 mai 2011

On s'abstiendra... de rire

La France aura bientôt un nouveau Directeur de la Santé - et les amoureux du vin ne regretteront guère l'ancien, Didier Houssin, lui qui prône l'abstinence totale.

Selon ses supporters, cependant, M. Houssin a d'autres faits d'armes à faire valoir, comme sa gestion de la vaccination H1N1, ou encore, du Mediator. A ce propos, c'est fou ce que le courrier circule mal à la Direction de la Santé; selon l'AFP, M. Houssin a fait de troublantes déclarations à la mission d'information de l'Assemblée Nationale: il prétend n'avoir eu connaissance du problème Mediator qu'en 2009, alors que son prédécesseur en avait été averti dès 1995 par l'Agence Française du Médicament.

Mais la France est bonne fille et pourrait nommer M. Houssin à la présidence de l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur et de la recherche. On s'abstiendra... de rire.

23:39 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : france, politique, houssin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

14 mai 2011

Réchauffement climatique et viticulture: un "indic"

Très obligemment, Anne Sophie Lerouge, la directrice de la Communication d'Interloire, attire mon attention sur un site intéressant: celui de l'Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC). Il présente plusieurs "indicateurs" de ce phénomène, dont certains sont directement liés à la viticulture. Et qui donnent des évolutions du climat une image plus nuancée qu'on ne l'entend généralement. On a ainsi connu plusieurs périodes de réchauffement, mais également plusieurs refroidissements depuis les années 1900.

A titre d'exemple, voici ce qu'on y lit à propos des dates de récolte à Saint Emilion:

"Les dates de début des vendanges sont corrélées au climat thermique de l'année exprimé en somme de températures moyennes supérieures à 10°C. Les variations interannuelles des dates de vendanges sont importantes et la température n'est pas la seule variable explicative. Si on trace la date moyenne décadaire de début de vendange, on observe que pendant la majorité du 20ème siècle, les dates des vendanges fluctuent autour du 270ème jour de l'année (26 septembre). Une tendance nette et continue à la précocité des vendanges débute en 1988 pour atteindre le 259ème jour de l'année (15 septembre). Ces dates moyennes n'ont jamais été atteintes au cours de la période considérée. Cette précocité fait suite à une période de vendanges relativement tardives entre 1973 et 1988. Des périodes de vendanges précoces sont observées au début du 20ème siècle (jour 261), au début des années 1920 et des années 1940 (jour 265)."

Plus d'info: www.onerc.org/

10:04 Écrit par Hervé Lalau dans France, Vins de tous pays | Tags : vin, vignoble, réchauffement climatique, saint émilion | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |