13 juin 2011

Deux rosés signés Gassier

La semaine dernière, j'ai reçu deux rosés du Château Gassier (Groupe Advini), qui vient d'intégrer en Belgique le portefeuille d'agences de VASCO.

Avec mon complice Marc Vanhellemont, nous nous sommes immédiatement mis à la tâche de les déguster - pas question de laisser passer l'été, alors que le Bon Dieu nous en offre un avant-goût inespéré!

Voici mes notes.

Côtes de Provence Loubiero 2010

Fruit blancs, pêche, bonne bouche mais finale un peu molle à mon goût. 13/20

Côtes de Provence Sainte Victoire Le Pas du Moine 2010

Un vin qui demande à être un peu aéré; à l'agitation, de la groseille, de l'abricot, du pamplemousse rose; une bonne bouchede fruit mûr, de la pêche, des épices douces. La finale est remarquable, sapide, avec le retour du fruit et un zeste de bitter. Très joli rosé, gourmand mais vif. Syrah et grenache. 15/20

Pour mémoire, Sainte Victoire, qui tire son nom de la montagne proche d'Aix-en-Provence (très beau site, j'ai fait l'ascension jusqu'à la croix en fer quand j'étais jeune, souvenirs souvenirs), est une subdivision des Côtes de Provence reconnue en 2005 et qui englobe environ 2220ha de vignes. Ses sols sont calcaires et gréseux, plutôt pauvres. Château Gassier y possède 40 ha sur la commune de Puyloubier.

 

IMG_0408.jpgLe Pas du Moine

09:27 Écrit par Hervé Lalau dans France, Provence | Tags : vin, vignoble, provence, rosé | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Mérite Agricole

Jean-Charles Hirondel, le directeur d'Ubifrance Bruxelles, m'informe de ma nomination au titre de Chevalier dans l'Ordre du Mérite Agricole (promotion du 14 juillet 2011).

Cette distinction me flatte immensément; vous savez que j'ai la fibre patriotique, sans pourtant être exclusif dans mes coups de coeur, car ce serait indécent pour mes amis belges qui m'accueillent depuis 25 ans, et aussi pour tous les autres bons produits de la planète. 

Cette distinction, je m'efforcerai de la mériter en continuant plus que jamais à honorer les bons vins et fromages de France, et quand il leur faut, à dénoncer ce qui va moins bien.

Et je la dédie à ma femme Christine, mon soutien indéfectible pendant toutes ces années, et notamment toutes ces semaines d'absence de la maison. Elle aussi a eu du mérite. Merci, chérie.

PS. Comme je l'ai dit à ma femme et à mes enfants, vous pouvez continuer à m'appeler Hervé, en toute simplicité...

PS 2. J'apprends que ma consoeur Jancis Robinson a reçu le même "poireau". Ce qui ne lui donne que plus de valeur à mes yeux.

M_E9rite_20agricole_20_2D_20chevalier.jpg

 

00:09 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |