27 octobre 2011

Au Trinquefougasse et nulle part ailleurs

C'est une institution à Montpellier, improbable croisement entre un wine bar, un bar à tapas et un club de jazz, cela s'appelle le Trinquefougasse.
On y trinque, en effet, et on y mange - entre autres, une excellente fougasse. On peut y choisir sa bouteille ou son verre parmi un très grand choix de vins, principalement languedociens, et sélectionnés avec goût.

C'est là que j'ai passé la dernière soirée de mon périple en Pic Saint Loup.

Et comme Pascal Vallet, notre hôte de la Communauté des Communes du Grand Pic Saint Loup, est tout sauf sectaire, il nous a fait ouvrir quelques bonnes bouteilles venues du reste de l'Hérault. Outre un bon Montpeyroux de Sylvain Fadat, dont j'ai déjà eu le plaisir de vous entretenir, nous avons ainsi pu déguster un Saint Chinian Berlou de derrière les fagots, le 2005 du domaine Rimbert.
Dès le premier nez, c'est une explosion de fruit rouge, framboise Pie-Qui-Chante, d'épices douces, aussi; en bouche, c'est très enlevé, très solaire, mais avec le côté sérieux des vins de schistes; un méridional avec de la conversation, et du fond.

IMG_0641.jpgJ'ai la Berlou, ou quoi?

Et puis nous passons en Minervois La Livinière, avec la Cuvée La Féline, de la Borie de Maurel 2009
Grosse présence au nez, du fruit noir bien mûr (mais pas compoté), du cuir; ça se confirme en bouche, on a affaire à un beau bébé, robuste, genre pilier de rugueby, ça déménage un peu du côté des tannins, mais l'athlète en maillot grenat ne manque pas d'élégance et vous décoche le sourire d'une finale gagnante, une belle corbeille de fruits noirs qui vous reste longtemps au palais... des sports.

IMG_0642.jpg

La Féline: le fauve est lâché


Trinquefougasse, 1581 route de Mende F-34090 Montpellier

Tél +33 4 99 23 27 00

00:23 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc, Midi | Tags : languedoc, montpellier | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

24 octobre 2011

Pic Saint Loup (3): Haut Lirou

A Saint Jean de Cuculles, le Domaine Haut Lirou est dans les mains de Jean-Pierre Rambier, qui possède également un vignoble en Costières de Nimes, le Mas du Notaire. Un homme affable et discret, et qui ne manque pas d'esprit.

Au milieu d'une pinède, dans un écrin de nature, les 60 hectares de vignes s'étagent des bords du Lirou jusqu'aux premières pentes du Pic Saint Loup. Elles encerclent un ancien relais de chasse, flanqué des bâtiments de vinification, qui respectent le style et la magie du lieu. On n'est pas à Cheval Blanc.

pic saint loup,languedoc,vin,vignoble,dégustation

Au bord du Lirou

Taille courte, labours fréquents, palissage, plantations de haute densité (6000 pieds à l'hectare) sont les points saillants de la partie viticole. Au chai,  après le tri de la vendange, les parcelles sont vinifiées séparément.

Les installations sont modernes, les barriques de qualité, le vigneron modeste, tout ici respire le bon sens et le bon goût.

Mais voyons plutôt ça dans le verre.

Domaine Haut Lirou 2010 Rosé
Grenache syrah mourvèdre.
Sympa, un peu bonbon au nez, en bouche, c'est frais et rond à la fois, beau rosé de terrasse 13/20

Domaine Haut Lirou 2010 Rouge
Syrah grenache.
Très fruité, fruit rouge légèrement confituré au nez; en bouche, de la réglisse, du fumé et quelque notes végétales. 13,5/20

Mas des Costes 2009
Superbe nez d'épices de la garrigue, myrte, cade, romarin; c'est un tourbillon d'arômes qui n'en finit pas et se compléxifie dans le verre; en bouche, une sensation de velouté et de granité, renforcée par de très beaux tannins joliment fondus. Très long en bouche. 15/20
12 mois d'élevage en barriques.

photo.JPG



Esprit 2009
Un assemblage de syrah, de  grenache et de mourvèdre ide tout petits rendements (10 hl/ha) ssus de parcelles d'éboulis calcaires  sur le flanc sud du Pic.

C'est le type même du vin de conversation, comme nous dit Jean-Pierre Rambier, un vin qui a besoin d'un peu de temps à table pour bien révéler toutes ses facettes. 

Au départ, c'est fruit noir, cassis, mûre, puis on part sur le cuir, un côté plus fumé, plus viandeux aussi, des épices comme la coriandre et le thym. En bouche, ce qui frappe, la jeunesse du fruit, la belle acidité, aussi, le tout enrobé de cacao et de moka. Voila un vin puissant mais doté d'une excellente buvabilité. C'est étonnant de fraîcheur, les 6 mois de barrique sont très bien intégrés, le bois ne prend pas le pas sur le vin, il l'épice un peu. 15,5/20

PS. A noter qu'Haut Lirou accueille depuis peu des cours de cuisine basés sur les produits du terroir (aujourd'hui, c'était le gibier). Savoureusement vôtre...

pic saint loup,languedoc,vin,vignoble,dégustation

Jean-Pierre Rambier ne manque pas d'Esprit


00:25 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Tags : pic saint loup, languedoc, vin, vignoble, dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |