07 décembre 2011

Quelques cuvées pour Quillanet

Mon ami Hervé Durand, dont je vous ai déjà parlé sur ce blog, que ce soit pour son vin romain de Beaucaire, son Mas des Tourelles en Costières ou pour son aventure québécoise de L'Orpailleur, m'annonce la sortie prochaine du premier vin de son domaine des Corbières, Quillanet.

paysage.jpgVue de Quillanet

Vous pouvez le découvrir ICI

Je profite de l'occasion pour lui souhaiter beaucoup de succès dans cette nouvelle entreprise.

Curieux hasard des rencontres et du calendrier, ce domaine jouxte celui de l'abbaye de Fontfroide, dont je vous entretenais il y a quelques jours.

Une idée en amenant une autre dans l'esprit quelque peu dérangé de votre serviteur, j'ai cru devoir proposer à Hervé quelques noms pour les nouvelles cuvées de Quillanet, inspirées, bien sûr, de la tradition monastique et latine (vous vous vous rappelez sans doute que les vins de Fontfroide s'appelent Deo Gratias, Laudamus et Oculus).

Voici donc mes suggestions:

Laudanum

Diabolicum perseverare

Nunc est bibendum

et dans un goût plus douteux

Deo Dorisans
Ancilla cum pulchris jambis
Cave Papamobilam!

J'ai gardé le meilleur pour la fin:

Tu foque, mi Quilli!

 

 

00:28 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc, Midi, Pour rire | Tags : humour, quillanet, corbières, hervé durand | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

06 décembre 2011

Exportations de vins français en Belgique: les chiffres des Douanes

La Fédération des Exportateurs de Vins & Spiritueux (FEVS) publie les chiffres des exportations de vins français, arrêtés au 30 septembre 2011 (d'après les Douanes).

Ceux-ci sont en net recul sur le marché belge (-8%, à 334 millions).

Trois régions tirent les chiffres vers le bas: la Bourgogne (-9%, à 23 millions) et surtout la Loire (-24,5%, à 15 millions) et le Beaujolais (-32%, à 1,7 million d'euros).

Le Languedoc-Roussillon, lui, limite la casse à (-4,5%, à 10 millions).

Trois régions progressent, à l'inverse: Bordeaux (+6,6%, à 75 millions), les Côtes du Rhône (+6%, à 20 millions) et la Champagne (+7%, à 66 millions).

On notera qu'en valeurs, Bordeaux et Champagne représentent à eux seuls 40% des exportations de vins français vers la Belgique. Et encore, pour la Champagne, il convient sans doute majorer les chiffres des Douanes en tenant compte des achats des Belges en France (un phénomène qui touche également les ventes de Bourgogne, d'Alsace et de Loire, mais à un moindre degré).

12:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Bordeaux, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |