31 décembre 2011

Google Analytics: mieux que la boule anti-stress

Ce n'est pas pour me vanter, mais il y a quelques semaines, j'ai installé Google Analytics sur ce blog.

La version béta (celle qui me va le mieux).

Ca me permet de suivre en temps réel les connexions au blog. Attention, je ne sais pas qui fait quoi, ni dans quelle position, mais je sais à peu près d'où viennent les gens qui me lisent. C'est parfois très précis: Chatou (et oui, on me lit dans les belles banlieues), parfois moins: Paris, Madrid, Bordeaux, Lille.

Le plus amusant, c'est de voir la succession des provenances. A 7h, j'ai surtout des Français, des Suisses, des Belges et quelques Italiens. Vers 8-9 heures, quelques Anglais (un habitué de Hull, un autre de Sunderland, et puis quelques Londonniens, je suis flatté). Vers 15-16h, les Québécois débarquent. De Montréal, de Québec, de Chicoutimi, de Saint Denis-Laval... Et même quelques Etats-Uniens de New York, de Boston ou du Maryland...

Parfois, mais c'est plus rare, je vois un Moscovite, et même une fois, un Pékinois, un Vietnamien, un Australien.

Ils se sont sans doute perdus sur les autoroutes de la désinformation...

Ce qui est marrant, aussi, c'est que pour certains (ne me demandez pas comment ou pourquoi), Google affiche les mots-clefs tapés dans la recherche: Saint Emilion, Champagne, Parker, Miller. Voire Brulhois, Savoie, Setubal, mais c'est l'exception.

Ca me donne une idée de ce qui peut intéresser les gens. Sauf que parfois, j'ai l'impression qu'ils tombent chez moi par hasard. Comme quand je vois Britney Spears ou Justin Bieber dans les mots-clefs, par exemple. C'est d'ailleurs ça qui m'a donné l'idée de faire un post sur Lady Gaga.

Au début, j'étais assez accroc. Je vérifiais le nombre de connexions simultanées - chez moi, ça va  jusqu'à 12, avec une moyenne de 3. Je m'extasiais devant la carte du monde - oui, Google affiche les provenances sur une carte.

Alors c'était moi, le maître du monde! Et quand j'étais en panne d'idées, c'était encore mieux que la boule en mousse, comme anti-stress.

Mais je ne peux pas passer ma vie à ça; et puis, quand j'ai vu le nombre de minutes que passent certains visiteurs - c'est à dire moins d'une, pour bon nombre d'entre eux, je me suis dit que l'outil était certes très évolué, mais plus du domaine quantitatif.

Alors je ne le consulte plus aussi souvent.

Plus fondamentalement, cela m'a fait réfléchir; faut-il faire un blog pour susciter des clics, pour faire du buzz, ou faut-il d'abord être honnête avec soi-même?

J'ai choisi la deuxième voie. Un blog, ou blogue, pour pendre l'orthographe québécoise, qui est tellement plus jolie, mais peu usitée de ce côté de l'Océan, c'est d'abord un log, un carnet de bord. Un truc assez personnel qui consiste à partager ses expériences.

Se demander ce qui va plaire, comment ce sera reçu, c'estun peu trahir l'idée de départ, non?

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France, Pour rire, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

30 décembre 2011

Best of wine blogs 2011

Je déteste les classements.

Alors voici celui des blogs de vin, selon moi.

Je vous vois venir: il n'y aurait pas comme un léger paradoxe à faire le contraire de ce qu'on dit? Voire une sorte de reniement?

Et bien non, parce que mon classement n'en est pas un.

C'est juste une liste de blogs que je consulte souvent et que j'apprécie. Mon seul but étant de vous les faire découvrir, si ce n'est pas déjà fait, en pensant que vous n'y perdrez pas votre temps, et que même, vous y apprendrez quelque chose. Sinon à mieux connaître et apprécier le vin, au moins à comprendre à quel point son univers est riche et varié, à quel point il peut susciter de belles choses.

Deux bémols à la clef, d'entrée de partoche: je ne suis pas une encyclopédie des blogs, je ne passe pas ma vie à ça, même mon avatar virtuel n'a pas le temps; aussi, il y a sûrement certains très bons blogs qui m'échappent.

Et puis, je ne dis pas que j'aime tout ce que publient les blogueurs que j'aime. C'est comme sur ce blog, il y a du déchet.

Enfin, tous ne publient pas au même rythme. Mais le volume publié n'est pas le critère le plus important pour moi.

Alors voici donc mon Best of qui n'en est pas un:

Vin Québec

Jim's Loire

Les 5 du Vin

Le Blog d'Olif

Vins Confédérés

Quentin Sadler's Wine Blog

Jacques Berthomeau

Vino al Vino

Le Blog du Grand Jury Européen

More than Just Wine

Vindicateur

Côtes de la Molière

Lisson

Verre2terre

Wine-Life

Comme Antonin le Vindicateur l'aura remarqué, il y a pas mal de ses Vindic d'Or dans ma sélection - oui, c'est comme ça, j'ai bien le droit d'être d'accord avec qui je veux...

Il en manque aussi, et ça, c'est la magie de la diversité. Les goûts et les couleurs...

J'avais pensé en épingler quelques uns, que je n'apprécie pas. Et puis je me suis dit que ça ne regarde que moi. Amis lecteurs, exercez votre propre sens critique, vous n'avez pas besoin de moi pour ça.

 

08:25 Écrit par Hervé Lalau dans France, Vins de tous pays | Tags : blogs de vin | Lien permanent | Commentaires (14) | | | |