12 janvier 2012

Vincent Pousson, blogueur

Ca y est, Vincent Pousson ne squatte plus, il blogue sur son propre espace!

Bon, je ne devrais peut-être pas trop en faire - c'est un nouveau concurrent, après tout, il va encore me faire descendre au WikioE-Machin Buzzing Classement, ou que sais-je.

Mais peu importe. La blogosphère, je la vois comme un univers en expansion, où la place se crée à mesure que les nouveaux arrivent. C'est sans doute idiot, vu que le temps moyen que chaque internaute peut consacrer aux blogs de vins n'est pas vraiment infini, mais c'est comme ça que je le ressens.

Alors bienvenue, Vincent!

A toi, maintenant, les affres de la page blanche, la déception devant les commentaires haineux ou à côté de la plaque, mais aussi, la fierté d'écrire quelque chose qui tient la route (je te fais tout à fait confiance), le plaisir de partager une émotion, un coup de coeur, la joie de faire un tout petit peu, très modestement, l'actualité. Et puis aussi, à l'occasion, de renverser le veau d'or, de "labrar el campo"...

Bon, trèves de blaba, je vous donne son adresse, c'est ICI

On y trouve évidemment pas mal de nouvelles des vins et de la gastronomie d'Espagne, vu que c'est là qu'il crèche. Et comme ce genre d'infos n'est pas si courant sur la blogosphère francophone, je vous le conseille vraiment.

 

14:56 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne, France, Gastronomie | Tags : blog de vin, vincent pousson | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

08 janvier 2012

Qui pirate le Vindicateur et pourquoi?

Je reçois ce matin ce mot d'Antonin, alias Vindicateur, qui me consterne pour lui:

 Hola collègues !
 
Vindicateur a été piraté jeudi et "n'existe plus" depuis ; j'espère qu'on pourra le ressuciter lundi, mais en fait, je n'en suis pas sûr à 100%. Franchement, ça fait bizarre de voir 3 ans et demi de travail (et de "soi" en fait) disparaître d'un coup.
 
Le "hacking" a ciblé le serveur dédié de Vindicateur chez notre hébergeur ; c'était bien un acte malveillant qui visait directement Vindicateur, et qui avait pour seul objet de couper la lumière. Je ne sais pas qui, ni pourquoi, peu importe ; mais il n'empêche, merde quoi !
 
Si vous avez l'occasion de nous soutenir via vos propres blogs, n'hésitez pas.
 
Merci et à vite,
Antonin

Sans titre.jpg

Voici tout ce que l'on peut voir du Vindicateur depuis jeudi.

Bien sûr que je te soutiens, Antonin!

En attendant que la lumière revienne, tu as tribune libre ici, si tu le souhaites, je t'accueille avec plaisir

 

Hervé

09:55 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (7) | | | |