09 mars 2012

Vinalies 2012: suite et fin

Voilà, le dernier verre est reposé, la dernière note est donnée, les Vinalies 2012, c'est fini.

Finies aussi les bonnes surprises, comme aujourd'hui, avec un chardonnay espagnol qui jouait des castagnettes avec nos papilles; finie aussi la litanie des vins qui se ressemblaient presque tous, comme la longue série de rouges du Luberon (que je prenais pour des italiens) et qui n'ont glané que quelques rares médailles d'argent.

Finis encore, les fous-rires d'Eli, de Belgacem, de Michael Graham, de Maria Tzitzi, de Jean-Louis Berger ou de notre aimable président roussillonnais, André Serret... Sans oublier les amicales remontrances de Béatrice Daros ("avez-vous coupé vos portables?")...

Oui, on s'est bien amusés, par moments; de notre enthousiasme, de nos coups de gueule, de nos bons mots, de nos erreurs, de notre humanité.

Le vin, école d'humanité?

Jury Vinalies.jpg

Le Jury T dans toute sa splendeur

00:38 Écrit par Hervé Lalau dans France, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

08 mars 2012

Deux Sancerre signés Millet

François Millet est installé à Bué, près de Sancerre. V'est le hasard qui m'a mis sur sa route, lors du dernier salon d'Angers: j'étais son voisin de table lors de la soirée inaugurale au Château de Brissac.

L1050223.jpg

François Millet: "Voici mon vin!"


Sur le stand qu'il partage avec un ami de Brissac,  il m'a présenté quatre de ses cuvées de Sancerre.

J'en ai retenu deux.

Sancerre Confession 2010

Issu de vignes de 30 ans, sur caillottes du Chêne Marchand, orientées Sud, ce vin complexe, concentré, présente un nez asssez explosif d'agrumes et d'ananas, il est droit en bouche, riche mais pas mou, grâce à une belle acidité  "Mordante, mais pas grinçante", comme dirait Pierre Casamayor. De jolies notes de gelée de coing en finale. 15/20

Sancerre Rouge 2010

Excellente maturité! Millet pratique l'effeuillage pour favoriser l'ensoleillement - veine  argileuse.
Au nez, c'est une jolie palette de petits fruits rouges; en bouche, c'est acidulé, sympa, assez variétal. La finale vous dit: "revenez-y!"  13,5/20

À Sancerre, il y a les ténors, les vedettes, les vrais et les fausses gloires, comme ailleurs; mais il y a aussi une foule de domaines qui ne demandent qu'à être mieux connus... Modestement, un blog comme celui-ci peut y contribuer, j'espère.

12:00 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : vin, vignoble, sancerre, millet | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |