22 mai 2012

Naissance de Sudvinbio

Ils organisent le Salon Millésime Bio. Ils, c'était jusqu'ici un sigle assez diificile à mémoriser: "AIVB-LR", alias "Association Interprofessionnelle des Vins Biologiques du Languedoc-Roussillon". Ils changent de nom pour s'appeller Sudvinbio. Tout simplement.

Sudvinbio.jpg

13:24 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc, Roussillon | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

21 mai 2012

Questions aux gens bien informés à propos de ceux qui mènent la politique viticole de la France

Je profite de cette période d'alternance présidentielle, et de l'arrivée d'un nouveau Ministre de l'Agriculture, représentant une nouvelle sensibilité, pour poser à qui veut y répondre quelques questions sur le fonctionnement de ce Ministère, plus particulièrement en ce qui concerne la viticulture.

Primo, comment se prennent les décisions au niveau viticole?  Quel cheminement suivent les projets de lois, les décrets, qui en est à l'initiative et combien de temps cela peut-il prendre? Qui décide en dernier ressort?

Il y a-t-il un Monsieur ou Madame Vin, une personne de référence? Quel est le rôle du cabinet par rapport aux fonctionnaires permanents du Ministère? Impulser, initier, contrôler?

Secondo, quels rapports entretient le cabinet et ou le ministère avec des "Offices" comme l'Onivin de France, l'INAO? Peut-il leur donner des injonctions? Les supervise-t-il? Arrive-t-il fréquemment que le Ministre ne contresigne pas des décrets/cahiers des charges d'AOC, par exemple?

Tertio, quel rôle jouent les syndicats de producteurs, de négociants, les associations de consommateurs, comment se font-ils entendre au Ministère? Le Ministère est-il celui de l'Agriculture, activité au service de tous les Français, ou d'abord celui des Agriculteurs?

Quarto, quelle est la véritable marge de manoeuvre de la viticulture française, et du Ministère, dans le cadre européen?

Quinto, comment s'expliquent les revirements du genre de ceux auxquels on a pu assister dans les affaires du rosé de coupage ou des droits de plantation, quand la position officielle de la France semble avoir changé en quelques semaines?

J'arrête là, il y a trop de questions qui me viennent à l'esprit, mais quelques réponses à celles posées ci-dessus m'aideraient déjà à y voir plus clair.

Si changement d'orientation il y a avec le nouveau locataire de la rue de Varenne, M. Le Foll, je voudrais pouvoir mieux juger de sa véritable latitude d'action, et les moyens qui sont à sa disposition. Merci d'avance!

07:30 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : politique viticole | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |