14 mai 2012

La feuille de route du nouveau Ministre du Vin

Le nouveau gouvernement n'est pas encore formé, aussi ai-je encore une petite chance d'influencer le choix du Président.

Puisque l'heure est au changement, et puisqu'il paraît qu'on se s'oriente pas vers un ministère resserré, pourquoi ne pas innover et nommer... un Ministre du Vin?

L'avantage? Celui-ci pourrait faire mieux entendre la voix des producteurs - et des consommateurs - face au lobby de l'hygiénisme.

republique_francaise_ph_fr0356.jpg

Qualité, typicité, authenticité,... ou la mort des AOC

Il pourrait aussi s'occuper en urgence de la nécessaire réforme des appellations. Oui, pour moi, c'est beaucoup plus important que les droits de plantations. En effet, il ne s'agit pas des droits d'une minorité de possédants, mais des devoirs de tous vis-à-vis du consommateur. Si ce n'est ps progressiste, ça, comme programme...

Point un, lesquelles on supprime?

Point deux, lesquelles on rétrécit?

Point trois, lesquelles on fait redescendre en IGP?

Le moment est idéal, le début d'un quinquina - pardon, d'un quinquennat, est propice aux décisions radicales; et puis, ça ne coûterait rien au contribuable.

Vous me direz que tout cela n'est pas du ressort du gouvernement, mais des producteurs et de l'INAO. Oui, mais qui signe les décrets?

Et qui nommer à ce poste, au fait?

Il faut un type "qui en ait". DSK, peut-être?

Non, c'est peu porteur, ces temps-ci. Alors Monte-Bourre?

Vous avez d'autres noms en tête? Faites-moi part de vos suggestions, je transmettrai.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |

13 mai 2012

La consommation de vin augmente en France et dans le monde

S'il faut en croire l'OIV, la consommation de vin à domicile a progressé de 3% en France en 2011 - pour la première fois en 3 ans. Elle reviendrait au niveau de 2009 - 30 millions d'hectolitres. Ce qui en fait toujours le premier pays consommateur au monde, devant les Etats-Unis.

Dans le même temps, la consommation italienne aurait chuté de 6,3% à 23 millions d'hectos.

La consommation mondiale de vin, elle, aurait augmenté de 0,7 % en 2011 à 241 millions d’hectolitres, tirée par  les Etats-Unis. Une légère augmentation à mettre au crédit des Etats-Unis et de la Chine. Ces deux grands pays voient leur consommation croître respectivement de + 3,3 % (28,5 Mhl) et de + 7,3 % (17 Mhl).

17:55 Écrit par Hervé Lalau dans France, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |