22 avril 2012

Election présidentielle: les résultats

Le quotidien bruxellois "La Libre Belgique" consacre une page spéciale aux élections présidentielles françaises, sous le titre "Suivez en direct les résultats de l'Election Présidentielle Française".

A titre personnel, je vous conseille plutôt d'attendre 20h et  de vous connecter  à un media français: vous aurez non seulement les résultats mais aussi des commentaires un peu plus intéressants - parce qu'intéressés.

Toujours à titre personnel, je pense que la presse belge devrait d'abord s'occuper de ce qui se passe en Belgique plutôt que de se consacrer, comme la Libre Belgique cet après-midi, qu'aux seules présidentielles françaises - a priori, elle le ferait mieux.

En attendant, et pour en revenir au thème qui m'est cher, je lève mon verre de Meursault à la santé du président qui saura rendre à la France sa culture du vin. Vaste programme!

PS. 19h36: La RTBF n'a pas pu s'empêcher de faire état ses "résultats" (ou faut-il plutôt parler d'approximations, avec une marge de 3%). La loi française qui interdit de publier des résultats avant 20h a donc bien été contournée. Il fallait l'entendre, M. Brigode, se féliciter d'aller "plus vite" que ses confrères français...

 

16:53 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France | Tags : elections présidentielles, france, la libre belgique | Lien permanent | Commentaires (31) | | | |

20 avril 2012

Rasteau Domaine de Beaurenard 2003

Rasteau, dont la réputation s'est fait dans le VDN,  produit aussi de bons vins secs et qui peuvent tenir la distance.

La preuve par l'exemple, avec ce Domaine de Beaurenard 2003 de la Famille Coulon. Pour l'anecdote, à l'époque, Rasteau n'avait pas encore son appellation propre en sec, il s'agit donc d'un Côtes du Rhône Villages Rasteau. On s'en fout un peu, mais bon, il fallait que ce soit dit.

Herve-1026.jpg

Côtes du  Rhône Villages Rasteau, disait l'étiquette...

Fruit rouge, groseille, cerise de Bâle (mais sans la pharmacie), épices, origan, myrte, c'est plutôt complexe au nez - je pense à une belle matinée de juin dans la garrigue. En bouche, les tannins sont suaves, pas une once de sécheresse, c'est long et charnu, l'élevage soigné a permis d'intégrer fruit et bois.

2003, année bénie, année maudite, année de la sécheresse... mais pas ici.

PS. Non, Beaurenard ne renarde pas.

00:30 Écrit par Hervé Lalau dans France, Rhône | Tags : rasteau, rhône | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |