20 août 2012

T'as mis Bordeaux Wine Trip sur ton Smartphone?

Au diable la Francophonie, à l'heure où consommation de vin en France n'en finit pas de baisser, il faut penser mondial! Bordeaux Wine Trip est le nom de l'application créée par le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), en collaboration avec les Comités départementaux et régional du tourisme, pour promouvoir l'oenotourisme auprès des possesseurs de téléphones intelligents. Un peu à l'image de ce que propose Pic Saint Loup depuis l'automne 2011.

three-grapes.jpg

Super trip!

Tous les sites viticoles de la Gironde sont présentés (7.500 au total, de Château  d'Arsac Château Yquem en passant par Château Closiot), avec les modalités d'accès et de dégustation, les horaires, les vins produits et cartographiés.

Et pour combiner le vin et la bonne chère, des adresses de restaurants et d'hôtels à proximité des caves sont proposés. Les informations sont données en français, en anglais et en chinois. Et plus de 3600 personnes ont déjà téléchargé, dont la moitié d'étrangers. Les Chinois sont les plus représentés.

Plus d'info: www.bordeauxwinetrip.com

00:08 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Tags : bordeaux wine trip | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

19 août 2012

Enrichissez-vous!

Le 19 juillet dernier, le Comité national vins de l'INAO a donné un avis favorable au projet d’arrêté qui lui a été présenté au sujet de l'enrichissement des vins. Ce projet "précise la procédure et les critères permettant d’autoriser l’enrichissement en cas de circonstances exceptionnelles". Il prévoit notamment que la marge d’enrichissement est fixée par le préfet sur proposition de l’INAO.

Pour rappel, la possibilité d'enrichissement des vins (ou chaptalisation) vient d'être étendu au Sud de la France (le déficit d'ensoleillement, sans doute!) et ce nouveau droit n'a pas encore d'encadrement réglementaire.

L'interdiction de la chaptalisation, longtemps prônée par la Commission européenne, n'a jamais pu être validée par les grands Etats producteurs.

Notons cependant que cette année, les vignerons ne toucheront plus d'aide européenne pour l'enrichissement au mout rectifié.


00:41 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |