03 mai 2012

Lettre ouverte à M. Michel Guillon, Président de L’ODG Gevrey Chambertin

Dans le dernier n° d'In Vino Veritas, Philippe Stuyck et moi-même avons publié une lettre ouverte au Président de l'ODG Gevrey Chambertin. Je crois utile de la reproduire ici, dans l'espoir qu'elle suscite la réaction, non seulement des intéressés, mais également de tous ceux qui pensent que les journalistes du vin ne sont que des parasites.

 

Lettre ouverte à M. Michel Guillon, Président de L’ODG Gevrey Chambertin

 

M. Michel Guillon, Président,

ODG de l’AOC Gevrey Chambertin

c/o Syndicat Viticole de Gevrey Chambertin

3 rue Gaston Roupnel


21220 GEVREY-CHAMBERTIN

 

M. le Président,

Nous nous permettons de vous écrire afin d’obtenir quelques éclaircissements de votre part au sujet de l’affaire dite «du concassage» mise en lumière par notre consœur Florence Kennel, le 4 octobre dernier, sur son blog http://www.verre2terre.fr/2011/10/gevrey-tractopelle/

Nous aimerions connaître sur la position précise de votre organisation, dont nous n’avons, jusqu’à présent, pas eu d’écho.

Des constatations et photographies publiées par notre consœur, il appert que le décret 2009-1207 relatif aux AOC «Gevrey-Chambertin», «Irancy», «Ladoix», «Maranges», «Marsannay», «Meursault», «Monthélie», «Pernand-Vergelesses» et «Pommard», n’a pas été respecté, en ce qui concerne le Chapitre II, paragraphe 2, alinea b:

"Seuls sont autorisés les aménagements ou travaux avant plantation de vignes qui n'entraînent pas de modification substantielle de la topographie, du sous-sol, de la couche arable ou des éléments structurant le paysage d'une parcelle de l'aire délimitée".

En effet, tout porte à croire que la couche arable, qui a été ôtée, comme le montrent les photos, et le sous-sol (qui a été concassé) ont bel et bien été modifiés.

Si ce point est avéré, nous supposons que vous avez introduit une plainte motivée, en qualité d’organisme de défense de l’appellation dont vous avez la charge.

Est-ce bien le cas?

Par ailleurs, la production à venir de cette parcelle située en premier cru, et qui ne devrait pas arriver en production avant plusieurs années, sera-t-elle déclassée, et si oui, à quelle échéance?

Comptez-vous demander des dommages et intérêts à l’auteur des faits pour le préjudice porté à l’image de l’appellation ?

Comptez-vous introduire une demande de modification du décret d’appellation pour admettre le concassage de la sous-couche à l’avenir, tout en sachant, bien sûr, qu’une telle modification ne pourrait s’appliquer rétrospectivement, et donc concerner les faits évoqués?

Vous remerciant  par avance de vos éclaircissements, nous vous prions d’accepter, Monsieur le Président, l’assurance de nos meilleurs sentiments vineux

 

Pour In Vino Veritas

Philippe Stuyck, Rédacteur en Chef

Hervé Lalau, Rédacteur en Chef Adjoint

00:15 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne, France | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |

02 mai 2012

Salon des Jeunes Vignerons d'Europe, à Metz

Du samedi 9 au lundi 11 juin prochain se tiendra sur la Place d'Armes et à L'Opéra de Metz le 3ème Salon des Jeunes Vignerons d'Europe. La journée du lundi est réservée aux professionnels.

Plus d'info: www.jeunesvignerons.eu

16:32 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |