15 mai 2012

En parlant d'UBIFRANCE

En lisant une dépêche sur les actions d'UBIFRANCE en Chine, deux questions ont germé dans mon esprit aussi fertile qu'une vigne désherbée chimique: que veut dire UBIFRANCE et d'où vient ce nom?

Je n'ai pas pu répondre à la première ("United Business Information?", "Unchallenged Beautiful Institution?"...).

Mais pour ce qui est de la seconde, j'ai trouvé de la matière.

Voici, résumé dans une page Wikiki qui sent légèrement le réchauffé, la genèse de l'organisation, depuis 1945. Accrochez-vous, elle change plus souvent d'appellation, d'adresse et d'attributions (sans parler du statut et des financements) que les services secrets français - c'est vous dire. Voila deux innocentes manies bien hexagonales que ce goût des sigles abscons et des changements de nom...

  • 1945 - Création du Centre national du commerce extérieur (CNCE).
  • 1959 - Fondation de l'Association pour l'organisation de stages en France (ASTEF).
  • 1962 - Création de l'Association pour l'organisation des missions de coopération technique (ASMIC).
  • 1968 - Création de l'Agence pour la coopération technique, industrielle et économique (ACTIM) qui fusionne l'ASTEF et l'ASMIC.
  • 1973 - Le CNCE devient par décret le Centre français du commerce extérieur (CFCE).
  • 1974 - Le Comité permanent des foires à l'étranger prend la dénomination de Comité français des manifestations économiques à l'étranger (CFME).
  • 1997 - Fusion du CFME et de l'ACTIM. Naissance du CFME-ACTIM.
  • 2001 - Le CFME-ACTIM prend le nom d'UBIFRANCE.
  • Février 2004 - Mise en œuvre de la loi pour l'initiative économique: UBIFRANCE et le CFCE forment la nouvelle Agence française pour le développement international des entreprises, qui prend le nom d’UBIFRANCE.
  • 2006 - L’État, représenté par la DGTPE (Minefi), délègue à UBIFRANCE le pilotage du réseau des missions économiques et des DRCE en matière de prestation d’appui au développement international des entreprises françaises.
  • 2008 - Réforme du dispositif d’appui au commerce extérieur. L'année 2008 est par ailleurs marquée par le développement de synergies entre UBIFRANCE et ses partenaires de l’ensemble des régions françaises qui sont au plus près du tissu industriel local.
  • 2011 - UBIFRANCE est désormais dotée de son propre réseau avec 1.400 collaborateurs et 65 bureaux présents dans 46 pays.

Attention, ce petit persiflage bien innocent ne met pas en doute le travail de l'organisation!

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |

14 mai 2012

La feuille de route du nouveau Ministre du Vin

Le nouveau gouvernement n'est pas encore formé, aussi ai-je encore une petite chance d'influencer le choix du Président.

Puisque l'heure est au changement, et puisqu'il paraît qu'on se s'oriente pas vers un ministère resserré, pourquoi ne pas innover et nommer... un Ministre du Vin?

L'avantage? Celui-ci pourrait faire mieux entendre la voix des producteurs - et des consommateurs - face au lobby de l'hygiénisme.

republique_francaise_ph_fr0356.jpg

Qualité, typicité, authenticité,... ou la mort des AOC

Il pourrait aussi s'occuper en urgence de la nécessaire réforme des appellations. Oui, pour moi, c'est beaucoup plus important que les droits de plantations. En effet, il ne s'agit pas des droits d'une minorité de possédants, mais des devoirs de tous vis-à-vis du consommateur. Si ce n'est ps progressiste, ça, comme programme...

Point un, lesquelles on supprime?

Point deux, lesquelles on rétrécit?

Point trois, lesquelles on fait redescendre en IGP?

Le moment est idéal, le début d'un quinquina - pardon, d'un quinquennat, est propice aux décisions radicales; et puis, ça ne coûterait rien au contribuable.

Vous me direz que tout cela n'est pas du ressort du gouvernement, mais des producteurs et de l'INAO. Oui, mais qui signe les décrets?

Et qui nommer à ce poste, au fait?

Il faut un type "qui en ait". DSK, peut-être?

Non, c'est peu porteur, ces temps-ci. Alors Monte-Bourre?

Vous avez d'autres noms en tête? Faites-moi part de vos suggestions, je transmettrai.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |