05 juin 2012

Une demande à Cécile Duflot

Nouvelle Ministre du Logement (et donc, accessoirement, de la moquette), Cécile Duflot veut libéraliser la consommation du cannabis en France. Pour elle, "il faut considérer le cannabis comme l'alcool et le tabac".

Mme Duflot est convaincue que libéraliser la consommation du cannabis "va faire baisser le trafic, supprimer le trafic et la violence, et permettre de mener une politique de prévention."

Bref, dans son esprit, on autorise, mais on déconseille fortement, pour raisons de santé; le paradoxe n'est qu'apparent: je suppose qu'en prélevant des taxes sur les ventes devenues officielles, au travers d'une Régie Nationale du Cannabis, on financera des associations comme l'ANPAA (la prévention des addictologies, c'est exactement leur fond de commerce) et on verra ce qu'on verra.

cécile duflot

Cécile Duflot (Photo Marie-Lan Nguyen)

La Ministre ne s'est pas prononcée sur sur la libéralisation des plantations viticoles, mais si elle est cohérente avec elle-même, il n'y a pas de raison qu'elle refuse à la vigne ce qu'elle demande pour la beu.

Cela devrait permettre de développer le vignoble dans les zones où le chanvre ne pousse pas.

Et puisque nous vivons une époque moderne, je demande à Mme Duflot si elle ne pourrait pas aussi faire en sorte qu'on enlève le vin de la liste des alcools pour le classer officiellement dans la catégorie des drogues, même extrêmement douces.

A ce titre, il bénéficierait sans doute de plus de clémence de la part des autorités, et si sa consommation remonte au rythme de celle du cannabis, alors, les viticulteurs vont dealer grave.

 

15:49 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : cécile duflot | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |

La consommation de boissons alcoolisées chute en France

Une enquête menée par le cabinet CREST, pour le compte de l'association Entreprise et Prévention, révèle que la proportion de clients consommant des boissons alcoolisées dans les cafés-bars, restaurants et discothèques  est à la baisse, en France: en 4 ans, cette proportion est passée de 46,7 à 45%.

Une autre étude, de l'Ifop, cette fois, montre que la consommation de boissons alcoolisées  (tous canaux confondus) devient de plus en plus occasionnelle. En un an, de 2010 à 2001, la proportion de Français en consommant au moins une fois par semaine est tombée de 35 à 31%. La proportion de ceux qui en consomment chaque jour a baissé à 14%. La part de ceux qui n'en boivent jamais passant quant à elle de 16% à 20%.

Ces enquêtes ne font malheureusement pas la distinction entre vin, bière, cidre et alcools forts.


00:59 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |