18 septembre 2012

Côtes de la Molière: un coup bas signé Cibas

Il semble plus facile aux instances régulatrices du Beaujolais de contrôler les palissages des vignerons bio que la chaptalisation des coopératives et des négociants.

Vous avez dit bizarre? Voyez ici: http://www.terredevins.com/une-vigne-declassee-pour-defau...

La pauvre Isabelle Perraud n'en est pas à son premier contrôle...

Elle a toute ma sympathie. Je ne suis pas opposé au déclassement par principe. Mais j'attends celui des vignes ayant produit les lots surchaptalisés par les entreprises condamnées en 2009 à Villefrance sur Saône (voir ICI). Deux poids deux mesures?

19:12 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, France | Lien permanent | Commentaires (6) | | | |

La question qui tue: déclasser tout Saint Emilion!

A mon excellent confrère québécois Marc André Gagnon, Michel Rolland a confié que le nouveau classement de Saint Emilion était "inattaquable". C'est ce qu'on verra...

Mais l'oenologue bordelais lui a aussi avoué que la qualité des vins de Saint-Émilion s'est énormément améliorée ces dernières années. «À une certaine époque, c'est tout Saint-Émilion qui aurait pu être déclassé.»

Une seule question: pourquoi ne l'a-t-on pas fait? N'était-ce pas duper les consommateurs?

Plus généralement: pourquoi tous les titres, les classements, les breloques, les distinctions ne sont-ils jamais retirés à ceux qui ne les méritent plus?

rolland,saint emilion

A l'abri de ses murs et de son classement, avant l'orage... Saint Emilion (Photo H. Lalau).

00:49 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Tags : rolland, saint emilion | Lien permanent | Commentaires (15) | | | |