23 octobre 2012

Vinalies internationales 2012, les Trophées

Internationales, les Vinalies ne le sont pas que de nom. Pour y avoir participé à deux reprises, déjà, je peux vous assurer que j'ai eu mon lot de produits exotiques, surprenants, décoiffants et souvent intéressants.

Comme juré, mis à part le grand plaisir d'y retrouver des amis dégustateurs, c'est d'ailleurs le principal intérêt de cette grand messe de la dégustation: frotter ses papilles à des choses moins connues, voir pas connues du tout (un vin de fraise de Taiwan, par exemple, une expérience...). C'est l'occasion idéale de réétalonner son appareil sensoriel, en bonne compagnie...

Ce caractère international, on le constate aussi dans la composition des jurys - la fête a beau se passer à Paris, là l'initiative de l'Union des Oenologues de France, les dégustateurs étrangers sont majoritaires.

Chaque année, les palmarès apportent leur lot de découvertes, comme le démontre la liste des des Trophées 2012. Pour rappel, ces Trophées sont attribués aux vins ayant obtenu le plus de points dans leur catégorie.

Ainsi, le Trophée vin blanc sec est attribué à un vin... IGP. Le Sauvignon du Domaine de la Baume, Cuvée les Mariés 2011 (IGP Pays d'Oc). Comme quoi l'AOC n'est pas le passage obligé pour séduire les palais internationaux...

Le Trophée vin rouge sec est partagé entre deux vins d'origines biens différentes: le Merlot-Cabernet  Sauvignon-Cabernet Franc Gran Reserva 2008  de Magnotta Winery (VQA Niagara Peninsula, Canada) et le Côtes de Bordeaux-Blaye 2010 du Château Bertheron, Cuvée Chloé. Notons quand même que les deux vins assemblent merlot et cabernets. Juste uen petite différence: le Canadien l'indique sur son étiquette principale...

 

vin, concours, vinalies

Tous les vins ayant reçu les Trophées par catégorie sont également "Vinalies d'Or"

Le Trophée vin rosé va à une toute jeune AOC: Grignan Les Adhémar (ex Tricastin) et plus précisément, au Château Destin 2011 (Domaine Vergobbi).

Dans la catégorie Effervescents, pas de Champagne ni de Crémant, non, mais un Brut italien: le Bisol Brut Eliseo Talento "Cuvée del Fondatore" 2002.

Le Trophée Liquoreux est attribué à un Eiswein de Baden, le Jechtinger Gewürztraminer Barrique 2009 - un vin de coopérative.

Le Trophée Vin de Liqueur est attribué au Mostatel de Setubal Roxo de Xavier Santana 2009 - Setubal est est une appellation dont je vous ai abondamment parlé l'an dernier à l'occasion de ma visite sur place; rappellons que le Moscatel Roxo est une mutation naturelle (rouge) du cépage muscat.

Le Trophée Eau de Vie, enfin, est attribiué au Cognac VSOP De Luze (Fine Champagne).

Prochaine édition, mars 2013, de nouvelles surprises en prespective...

Plus d'info: vinalies@oenologuesdefrance.fr

09:18 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France, Vins de tous pays | Tags : vin, concours, vinalies | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

22 octobre 2012

Vendredi, France Info en direct de Franc Mayne

Ce vendredi 26 octobre, le 12H-14H de France Info installera son studio au cœur du domaine viticole du Château Franc Mayne à Saint-Emilion pour un «Terrains d’enquête» consacré au marché du vin français.

En voici les grands axes:

Pièce jointe Mail.jpeg

"Vignobles rachetés par les étrangers, concurrence des vins du «nouveau monde», exportation de notre savoir-faire… Comment ce secteur économique, qui fait partie de notre patrimoine et qui reste le 2ème champion à l’export derrière l’aéronautique, fait-il face à la mondialisation?

Propriétaires, négociants, œnologues … des acteurs du monde viticole se réuniront autour de Bernard Thomasson pour en débattre."

J'écouterai ce programme avec une grande attention. J'espère que les participants oseront aborder quelques sujets pointus. Je pense notamment aux entraves à la communication que connaît le vin, en France, depuis l'entrée en vigueur de la loi Evin (et avec l'application de plus en plus restrictive qu'en font les tribunaux). L'amalgame constant que font les lobbys hygiénistes entre vin et alcool (dont les modes de consommation sont pourtant si différents). Le peu de cas que semblent faire nos politiciens d'une activité pourvoyeuse d'emplois et implantée dans la moitié de nos départements. Ou encore, la baisse constante du nombre de Français consommant du vin; l'absence de transmission de la culture du vin au sein des nouvelles générations (ceci a-t-il un rapport avec cela?)

Et puisque l'émission se déroulera à Saint Emilion, je me demande si l'on parlera du tout nouveau classement de Saint Emilion, déjà controversé...

France Info, buvez la différence...

16:22 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |