01 novembre 2012

Free translation

J'adore la langue anglaise. Je la lis avec délectation, je la parle avec gourmandise (ben oui, personne n'est parfait). Au point que je me demande parfois si Dieu, dans son immense sagesse, a eu raison de la confier aux Anglais.

D'ailleurs, ce n'est pas tout à fait vrai.

George Bernard Shaw disait naguère que "L'Amérique et l'Angleterre sont deux nations séparées par la même langue".

Mais il faut dire qu'il était irlandais.

shaw352.jpg

George Bernard Budd

 

Si je vous parle de cette belle langue, qui n'est plus depuis longtemps celle de Shakespeare, c'est à cause d'une petite traduction très libre de mon copain Jim Budd, parue sur son blog ce matin.

Je vous donne le texte français (il s'agit d'une citation du patron du site 1855.com):

'Nous sommes confiants pour maintenir sur le second semestre de l'année un taux de croissance à deux chiffres de l'activité du groupe, les mois de septembre à décembre étant traditionnellement favorables à l'activité vins".

Et la traduction de Jim:

"The Christmas period always offers us greater opportunities to defraud our clients."

Bon, c'est aussi sec qu'un brut nature, mais c'est là qu'on perçoit à quel point le français est une langue fleurie, non dénuée de charme, certes, mais au flou quasi hamiltonien; alors que l'anglais est plus percutant.

Les textes vides de sens ne résistent guère à une bonne traduction... Et là, Jim porte cette activité au rang des beaux arts.

Et puis, c'est drôle, non?

 

PS. Selon une étude menée par Education First, la France se place au 23ème rang du palmarès des pays du monde pour le niveau moyen de maîtrise de l'anglais. Très loin derrière les pays scandinaves, l’Espagne et le Portugal. Pas très flatteur. Parallèlement, je n'ai pas d'indication sur la place du Royaume-Uni au classement des pays maîtrisant n'importe quelle langue étrangère...

16:02 Écrit par Hervé Lalau dans France, Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Maître Folace nous communique

Ce 31 octobre, en l'étude de Maître Folace, Notaire à Tigreville (Calvados) a été procédé à l'enregistrement des statuts d'une nouvelle association sous le régime de la loi de 1901.

Dénomination: "Association des Journalistes Viticoles Etiques" (AJVE)

Raison sociale: "Les Poivros du Coeur"

Capital social: aucun (sans objet)

Siège social: Antenne Mobile du Crédit Agricole du Roussillon, 12-46 rue Diogène, Corneilla-la-Misère (Pyrénées-Orientales)

Objet social: "Défense et illustration d'un mode de vie spartiate dans l'exercice de la critique viticole"

Conditions d'adhésion: revenu journalistique annuel frisant l'indigence (avec un fer à friser).

Charte déontologique: les membres jurent sur le tome 12 de la Bible du Carignan (Editions Smith, Perpignan), de vivre de vin et d'eau fraîche et de ne jamais voyager en classe affaires.

Chant officiel: "Mon vieux" (Daniel Guichard)

Devise: "Vivons chichement de notre art et mourons la tête haute"

 

Ont comparu ce jour devant Me Folace et Naudin Fernand, Premier Clerc:

MM. Lamouize Hervé, Vandeladèche Marc et Spartacus Michel, co-fondateurs et apporteurs de l'absence de capital social à parts égales.

 

Il a immédiatement été procédé à la répartition des postes du Conseil d'administration et du bureau. Ont été pourvus:

Le poste de Président: Lamouize, Hervé

Le poste de Secrétaire Général: Spartacus, Michel

Le poste de Factotum: Vandeladèche, Marc

Le poste de Moustache: Brokk, Jim

Le poste de Suédois: Karlton-Hotellet, Per

Le poste de Québécois: Gagnons-Peu, Marc-André

Par dérogation exceptionnelle aux statuts légaux (art 12 bis al. 8), il n'a pas été procédé à la nomination d'un Trésorier, mais à celle d'un Misérier, en la personne de M. Colla-Teral David.

L'association comprend des membres simplets, ou membres pleins, qui doivent avoir la qualité de journaliste; et des membres donneurs. Ces derniers ne sont pas des journalistes mais contribuent, par leur activité et par leurs dons, à la bonne marche et aux liquidités de l'association.

La cotisation annuelle des membres simplets a été fixée à 0,75. Ce chiffre s'entend en litres de vin à la température de 14°C.

La cotisation des membres donneurs est fixée à 2. Ce chiffre s'entend en cartons de 6 bouteilles de 75cl, à concurrence d'une valeur marchande de 8 euros la bouteille.

Les dons des membres donneurs ne peuvent être revendus par l'association mais doivent être utilisés lors des réunions statutaires de l'association. Leur affectation est placée sous la responsabilité conjointe du Misérier et du Factotum.

Le prochaine Assemblée Générale statutaire a été fixée au 1er novembre 2012, 9h30, dans les locaux de la société Cum Majou International Business Ventures, Tour Agios, Rue du Temple-de-l'Egalité-entre-les-Hommes à Corneilla-la-Misère (Pyrénées-Orientales). Il y sera procédé à une distribution de dividendes et à un vin donneur.

 

Fait à Tigreville, Calvados, le 31 octobre 2012

Folace Francis, Notaire

Naudin Fernand, Premier Clerc

Assesseurs: Proud'hon Pierre-Joseph, Berthe-aux-Grand-Pied Jacques et Charretier Léon

 

 

Annexes: 1 "Mon Vieux", chant officiel

00:02 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |