30 octobre 2012

Vous n'auriez pas du Sauvignon, mais en rouge?

Quand il y a une demande, pourquoi ne pas la servir?

Pete Yealands est producteur de sauvignon à Marlborough, en Nouvelle Zélande.

Ce commerçant avisé s'est aperçu que les Chinois préférent le rouge au blanc. "Le rouge est la couleur de la chance, en Chine". Qu'à cela ne tienne, il a ajouté 5% de rouge teinturier chilien à son vin et il a obtenu un joli rouge immédiatement baptisé "Sauvignoir". Les ventes démarrent bien, je vous remercie...

Cela vous choque, amis vignerons français? Vous à qui on refuse le 100% grenache à Châteauneuf, ou le 100% Carignan en Roussillon? Vous à qui on impose la Syrah à Pic Saint Loup? Vous pour qui Chablis est blanc et Cornas rouge?

Réveillez-vous, les Bisounours! Ici, on n'est pas dans le monde des appellations, on est dans le monde de la marquetterie - je veux dire, du consumer oriented.

PS. Je sais que chez l'excellent Frédéric Brochet, dans le Poitou, on trouve du Sauvignon Rose. Mais là, attention, on ne parle pas de "blend", mais d'un vrai vieux cépage, cousin du sauvignon blanc et du sauvignon gris...

PS 2: Comme me le rappelle fort à propos Frédéric, il existe un cépage sauvignon rouge, mentionné par Pierre Galet (c'est une variété endémique). Mais notre ingénieux néo-zélandais a préféré prendre un raccourci.

00:00 Écrit par Hervé Lalau dans France, Nouvelle-Zélande | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

29 octobre 2012

Vers une suspension de l'autorisation du Round Up?

Trois anciennes ministres françaises de l'environnement, Mesdames Royal, Voynet et Lepage, ont demandé au gouvernement de réactualiser les études sur le Round Up et le maïs transgénique NK603, mis en cause dans l'étude du Professeur Gilles-Eric Séralini.

«En attendant que soient réalisées les nouvelles études et afin de s'assurer de la protection de la santé humaine, en l'absence de mesure de suspension du NK603 et du Round Up, nous demandons que soient revues, comme le permettent les textes communautaires et nationaux, les études qui ont permis leur autorisation de mise sur le marché."

13:43 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |