13 janvier 2013

Ca se passe comme ça, chez le Père Tienne

Joli communiqué reçu la semaine dernière de La Cave du Père Tienne, à Sologny, en Mâconnais. Un peu d'humour, de poésie, d'optimisme et d'authenticité dans ce monde de strass et de spleen, ça fait du bien.

bourgogne,père tienne,vin,vignoble

A la cave du Père Tienne

Tous les oiseaux de mauvais augure avaient couvert cette année 2012 de leur ombre funeste...

Mais si les sales bêtes ont regagné le nid les pennes entre les pattes au matin du 22 décembre, le millésime fut bien, de mémoire d’anciens, l’un des plus ardus qu’Homo Viticolus ait eu à vivre !

Tous les fléaux spécialisés dans le tourment du vigneron se sont en effet abattus dès le printemps sur les sarments, feuilles et grappes. Le gel ravageur des derniers frimas brûla les premiers pampres en Nord‐Beaujolais ou en Côte d’Or... La grêle ruina bien des espoirs à Saint‐Amour ou Meursault...

Et comme tous les démons étaient de sortie, le mildiou et l’oïdium entrèrent dans la danse et réglèrent le tempo de la Gigue‐du‐Vigneron en mode effréné. Bio ou pas, tous les engins de pulvérisation s’activèrent pour tenter de protéger la vigne des maladies dévastatrices.

Gare à celui qui remettait à demain !... Naïfs, inconscients ou fatigués auront payé cher, à l’heure de récolter, leur procrastination !

Le Père Tienne n’échappa évidemment pas à la tempête. Si la grêle et le gel eurent la bonne idée de contourner notre belle combe slonironne, les petits champignons malins en trouvèrent , eux, le chemin, et le firent courir tout l’été, gâchant siestes et loisirs. Mais il sut vaincre l’ennemi, ne baissant jamais la garde et guettant la moindre contre‐attaque sournoise en vieux briscard aguerri.

Le résultat fut à la mesure de ses efforts : Quelques kilos perdus, mais un beau raisin mûr et sain et une récolte qui emplit quasiment la cave !

Rude année, donc, mais nous n’en garderons pas rancune aux Mayas : ils n’auront pas été pour grand chose dans nos tracas !

A ceux qui font le siège de notre Cave en quête de vin blanc trop souvent épuisé, nous sommes heureux d’apprendre que nous avons enfin trouvé matière à les satisfaire prochainement . Nous avons en effet repris 30 ares de vigne en production cette fin d’année. Nous doublerons donc d’ors et déjà notre production de MACON‐ VILLAGES Blanc dès les vendanges 2013, avant de la quadrupler en 2014 avec la première récolte de notre récente plantation !

Quant au vin issu de ce millésime 2012 périlleux, il s’avère prometteur, à la fois riche et subtil, d’une belle couleur profonde.

Nous vous donnons rendez‐vous pour venir le découvrir à Sologny, à l’occasion de nos

«Annuelles du Père Tienne»,
les samedi 13 et dimanche 14 avril 2013.

Au programme cette année : musique avec un trio de Jazz‐Manouche, et notre habituel petit marché de produits artisanaux ou du terroir...

 

Les Pères Tienne

Agnès et Eric PANAY
La Cave du Père Tienne
Le Clos - 71960 SOLOGNY
Tel 03 85 37 78 05 - Fax 03 85 37 75 95
 

 

00:39 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne, France | Tags : bourgogne, père tienne, vin, vignoble | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

10 janvier 2013

Montlouis quittera Interloire en 2014

Malgré les tentatives d'accommodements du président d'Interloire, Jean-Martin Dutour, l'ODG de Montlouis a décidé de quitter Interloire. François Chidaine, son président, estime que les cotisations de Montlouis (70.000 euros) seront mieux utilisées par l'ODG Montlouis en direct. Et ne cachait plus, depuis quelques mois, ses critiques vis-à-vis d'Interloire, jugé "bureaucratique et inefficace".

La sécession, actée par l'assemblée générale des vignerons de Montlouis, fin décembre, ne sera cependant effective qu'à partir de 2014.

17:25 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : loire, montlouis, odg, interloire | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |