15 juin 2013

"Pas de surtaxation du vin", selon le ministre Le Foll

C'est Honneur du Vin qui le dit, et je n'ai pas de raison d'en douter, pas plus que de la parole du ministre: Stéphane Le Foll dément tout projet gouvernemental de surtaxation du vin. Je cite M. Le Foll, répondant au député héraultais Elie Aboud: "Il n’a jamais été question, ni pour le Gouvernement ni pour le ministère de l’agriculture, d’engager des procédures qui iraient dans le sens d’une fiscalisation renforcée du vin.  Au contraire!"

Et le ministre de conclure: "Il est hors de question d’entrer dans un débat sur la taxation du vin. Certains rapports ont pu l’évoquer, mais la position du Gouvernement est claire sur ce point".

Que M. Reynaud et Mme Hill ne s'inquiète pas trop: un rapport de jeté, dix de retrouvés... Ils pourront donc continuer à se livrer à leur jeu favori, le recyclage de vieilles données (prafois près de 30 ans!), la statistique approximative (49.000 morts directes, dont 3000 "autres"!) la désinformation, les croisades auto-justifiées.

Qu'ils ne m'en veuillent pas si je ne joue pas avec eux. Je déteste les amalgames. Je préfère un bon verre vin.

les-mefaits-de-l-alcool-en-france-10928110lzven.jpg

 

Infographie: Idé. Source: médias (ça, au moins, c'est précis)

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : lobby antivin | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

14 juin 2013

Non, Jérôme Cahuzac n'était pas anti-vin!

Médiapart évoque  une "possible corruption" de Jérôme Cahuzac quand il travaillait au ministère de la Santé sous la houlette de Claude Evin.

Selon Médiapart, des dessous de table auraient été versés à M. Cahuzac pour qu'il facilite la vente de scanners et d'IRM à des hôpitaux publics. L'information émane de l'ancien patron d'un fournisseur, Elscint, et d'un fonctionnaire à la retraite. Selon ce dernier, le montant des pots de vin allait de 200.000 à 500.000 euros.706.jpg

Jérôme Cahuzac

Vous avez dit "pot de vin"? Comme quoi le rédacteur de la "loi Evin" n'était pas aussi anti-vin qu'on le disait!

Mais ôtez-moi d'un doute, personne n'a touché d'argent de labos pour mettre le vin au ban de la communication, quand même?

Bien sûr, M. Cahuzac bénéficie de la présomption d'innocence. Les producteurs de vin aussi?

06:54 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |