19 avril 2013

Beaubourg à Saint Emilion

Dernièrement, vous avez eu maille à partir avec l'administration quand vous avez voulu ajouter un Velux à votre toit.

Le Château La Croizille, à Saint Laurent des Combes (AOC Saint Emilion) a eu plus de chance que vous.

Le bâtiment a été terminé en septembre, et ce n'est qu'aujourdhui qu'on s'inquiète de son aspect.

Sa salle de dégustation, qui fait saillie par rapport au reste du bâtiment (voir photo) est d'un orange vif et d'une conception audacieuse; elle serait sans doute du plus bel effet à Beaubourg ou aux Arcs, mais elle fait tache à Saint Emilion, Patrimoine de l'Humanité, et partant, zone censée être protégée...

Sans parler des ardoises qui recouvrent le bas de la construction, pas vraiment à leur place en Gironde...

224521_367511463336326_2145889989_n.jpg

Photo Château La Croizille

Le sous-préfet, alerté par des voisins de la propriété, exige une mise en conformité avec les prescriptions de la Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (oui, ça existe à Saint Emilion).

Ce qui étonne, c'est que le projet ait pu voir le jour; que la maison soit sortie de terre. Y compris cette "cabine de téléphérique". Pourquoi Monsieur le Maire de Saint-Laurent-des-Combes et ses services ont-ils validé le permis de construire? Et pourquoi la Direction départementale des territoires et de la mer  n'a-t-elle pas émis d'objection? Parce qu'elle était en mer à ce moment là?

Bien sûr, d'aucuns, sur place, parlent de passe-droit, voire de pots-de-vin. Depuis l'affaire Cahuzac, c'est fou ce que les gens sont méchants! D'autres préfèrent y voir une négligence; la gestion du patrimoine à la française n'en sort pas grandie.

45240_435284503225688_1563994237_n.jpg

Photo Château La Croizille

Même l’architecte des bâtiments de France, François Gondran, qui doit donner son aval en pareil cas, n'a rien trouvé à redire. Ou plutôt, il a manqué de temps. Trop de dossiers à gérer, pas de déplacement sur place, pas de réaction - alors qu'en théorie, il devait voir tous les matériaux. De l'ardoise, ça reste de l'ardoise, pourtant...

C'est pathétique. Mais pas autant que la solution proposée: un camouflage en gris. 

Ce n'est pas ça qui fera de ce bâtiment au look industriel une longère à la Libournaise, mais qu'importe, le mal est fait. Et puis, si Faugères et Cheval Blanc ont pu le faire, pourquoi pas La Croizille...

Pas parce que les propriétaires sont belges, quand même?

00:07 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Bordeaux, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

18 avril 2013

Alliance des vignerons du Beaujolais

Je poursuis mon tour du Beaujolais avec une coopérative - que dis-je, trois coopératives...

En effet, «Alliance des Vignerons du Beaujolais» rassemble trois caves coopératives: Les Vignerons des Pierres Dorées (Saint Vérand, Bois d’Oingt et Saint Laurent d’Oingt), La Cave du Château des Loges et La Cave du Château de Chénas.

A elles trois, elles comptent 510 adhérents, pour 1.361ha de vignes, répartis sur 12 appellations du Beaujolais. Leur production est de l’ordre de 68.000 hectos.

Outre les noms de ces différentes caves, AVB utilise aussi des marques comme Salamandre d’Or ou Terra Iconia.

Le 11 avril dernier, en compagnie  de Thierry Letortu, son Directeur Général, j’ai pu déguster une dizaine de produits de l’Alliance, au cœur du pays des Pierres Dorées.

Voici mes notes.

IMG_2384.JPG

Un soir au pays des Pierres Dorées

 

Terra Iconia 2011 Chardonnay

Coing, poire, du gras, bonne acidité, très joli blanc (50.000 bouteilles). 15/20

Terra Iconia Rosé 2012

Un peu de gaz, acidité, très joliment fait dans un style moderne. Moderne. Légère sous maturité pour garder la vivacité. Buvabilité (12 degrés)/14/20

 

IMG_2385.jpg

 

Vignerons des Pierres Dorées  Beaujolais "Rose Pourpre" 2011

Peu de nez mais une bouche assez charpentée, riche. Le Beaujolais traditionnel. 13/20

Cave du Château des Loges Beaujolais Villages Prestige 2011

Nez très Gamay, avec une impression de boisé (il n’y a pas de bois, pourtant), de fumé ; belle mâche, beau compromis entre fruit et matière/14,5/20

Cave du Château des Loges Côte de Brouilly 2012

Fraise, cerise aigrelette au nez ; en bouche, de la réglisse et juste ce qui faut de tannins ; c’est droit, c’est long, c’est bon. 15/20. (18 jours de macération, éraflage partiel).

Moulin à Vent Cave du Château de Chénas Cœur de Granit 2011

Joli fruit noir au nez, du poivre, aussi. Bouche minérale, tannins bien présents mais lisses, une superbe impression de fraîcheur en finale. Catégorie «Grand vin». 16/20. Les sols? Vous l'avez deviné, j'espère: du granit (porphyre, diorite, schistes..., faites vos jeux, c'est l'hercynien qui régale).

PS. A un peu moins de 8 euros la bouteille, voici un superbe rapport qualité prix comme peu de régions savent en offrir aujourd’hui.

Chénas Cave du Château de Chénas 2009

Nez de cassis et de mûre, bouche épicée, animale ; pas mal de «chevaux» sous le capot, une belle longueur, et le tout reste suave, digeste. 15,5/20

photo.JPG

Chénas Cave du Château de Chénas 2011

Toujours les fruits noirs, bien mûrs, et toujours les épices. Une belle acidité, du "peps"; tout n'est pas encore tout à fait en place, mais ça ne saurait tarder. Un grand potentiel. 14,5/20

En résumé: une très bonne adresse. Des vins typés, bien vinifiés, bien élevés, juste ce qui faut. Et des prix attractifs. La coopération comme je l'aime...

Plus d'infos: http://www.a-v-beaujolais.com/