22 mars 2013

Un dimanche à la ferme

Ce dimanche, nous n'avons pas été à la ferme, c'est la ferme qui est venue à nous. La Vieille Ferme. Je m'explique.
La Vieille Ferme, c'est une gamme de vins de la Famille Perrin. Vous savez, Beaucastel, Les Cornuds, etc...

La Vieille Ferme, ce sont trois vins - un Luberon, en blanc, et deux Ventoux, en rosé et en rouge. C'est ce dernier que j'ai dégusté, dans son millésime 2012.

photo.JPG

La Vieille Ferme, Ventoux rouge 2012: du printemps dans la bouteille

(Photo H. Lalau)

Un Ventoux tout en fruit, gai comme le coq au moment de chanter. Le nez (ou faut-il dire le bec?) est plein de mûre et de myrtilles; je perçois aussi quelques notes belle florales, jasmin, rose - à croire qu'il annonce le printemps, ce coq; ou bien est-ce mon nez qui a été trop lontemps sevré de saveurs, tout au long de cet interminable hiver...

L'attaque en bouche est soyeuse, juste ce qui faut d'épices douces, ensuite, pour réveiller les papilles; la finale voit le retour des fruits noirs, le tout emballé dans une sensation de fraîcheur. Le chant de ce gallinacé est harmonieux, il roucoule plus qu'il ne caquète...

Carignan, cinsault, grenache, syrah, dit la fiche technique. Bien dosés, bien assemblés - ça, c'est moi qui le dit. Pour le prix, on n'est vraiment pas volé.

En plus, grâce à Mafribel, qui importe la gamme en Belgique, j'ai pu tester ce vin en situation: le service de communication de cette excellente maison m'avait fait livrer de quoi préparer un poulet aux olives de Nyons, aux petites pommes de terre et à l'ail, comme là bas. L'accord était somptueux, l'ail confite se mêlait très bien au velouté du vin, tandis que les olives accomplissaient l'union charnelle avec les épices.

Oui, je sais, il y a des métiers plus durs...

En conclusion: Cocorico!

 

00:07 Écrit par Hervé Lalau dans France, Rhône | Tags : la vieille ferme 2012, ventoux, perrin | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

21 mars 2013

Comment êtes-vous arrivés ici?

Mon hébergeur me donne une liste des "requêtes" les plus fréquentes de votre part, amis lecteurs de ce blog.

En clair, ce que vous tapez, ce que vous "googlisez" pour arriver sur ce blog. Il y a quelques surprises...

Pas pour le premier de la liste, à savoir "Chroniques Vineuses"...

Taper le nom du blog pour aller sur le blog, voila qui est d'une logique imparable et je félicite les 4,48% de visiteurs qui l'utilisent.

Chroniques Vineuses.jpg

Oui, vous êtes à la bonne adresse...

 

Après, par contre, c'est plus confus.

La deuxième requête la plus fréquente est "Christelle Ballestrero".

Il est vrai que j'ai consacré un article, il y a trois ans, à cette animatrice télé qui s'était fendue d'un papier assez insipide sur les méfaits du vin. 2,42% des lecteurs sont venus ici "grâce" à elle.

Vient ensuite "Voutch" - un illustrateur dont j'ai cité l'oeuvre - mais il y a si longtemps que je ne sais même plus quand (2,3% de visiteurs).

Ensuite, vient "Hugues Dayez", dont j'ai cité le nom en référence à la critique cinéma - là, c'est plus récent, mais avouez que ça n'a toujours pas grand rapport avec le thème principal de ce blog.

Enfin, en cinq, vient "Champagne Marquis de Coulmeaux".

J'espère que les gens qui googlisent cette marque n'espèrent pas trouver un joli commentaire sur mon site à son endroit: tout ce que j'en est dit, c'est qu'il s'agissait d'un faux marquis, d'une marque de distributeur.

La morale de cette histoire: tous les chemins mènenet à ce blog. J'esprère seulement qui ce qui ne trouvent pas tout à fait qe qu'il sont venus chercher n'en repartent pas aussi sec, qu'il fouinent un peu, et qu'ils reviennent.

A quoi ça servirait sinon que je me décarcasse...

 

 

00:14 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire, Vins de tous pays | Tags : blog, google | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |