26 mai 2013

Cause toujours... ce Cahors m'intéresse!

Ce vendredi, j'ai passé quelques heures au Domaine de Cause, un Cahors dont j'avais fait la connaissance la veille, (d'où l'expression, "en connaissance de Cause"...), à la Villa Cahors Malbec, grâce à l'ami Jérémy Arnaud.

Philippe Stuyck et moi-même étions en goguette en Quercy pour tenter d'étancher notre soif de nouveautés - le 11 juin, nous allons organiser une dégustation de Cahors à Bruxelles, uniquement des vins sélectionnés lors de notre passage.

Le domaine de Cause faisait partie de nos coups de coeur. Restait à faire la connaissance du vigneron et de la vigneronne, Serge et Martine Costes-Durou. Ce qui fut fait, d'abord autour des vins, puis autour des cuves, puis, enfin, autour d'un repas mitonné sans préavis - nous avions pris du retard, nos hôtes nous ont proposé le pain, le pâté maison, le jambon d'un charcutier du Cantal, une omelette à l'oseille, et même du chocolat de chez Pralus. C'est peu de dire qu'on était bien. On a failli rester pour de bon...

photo copie.JPG

Un paysage qui me... Cause

Mais revenons aux vins.

Les Costes ont repris l'exploitation au père de Martine, il y a une vingtaine d'années. Les vignes, elles, dataient des années 1970 - l'époque du grand renouveau de l'appellation.

Elles sont situées à Cavagnac, tout à l'Ouest de l'appellation, sur une ancienne portion du chemin de Saint-Jacques. Un merveilleux petit coin du Lot niché entre les bois, avec des sols riches en pépites de fer.

Tout en étant du village, les Costes étaient néo-vignerons (Serge travaillait chez Michelin). Ils n'avaient donc ni expérience, ni oeillères, ni a priori. Ils n'ont donc pas eu peur d'innover - en plantant du blanc, par exemple. Ou en misant tout sur la bouteille -  pas courant à ce moement là. On ne trouve donc pas de vrac au domaine de Cause.


Côtes du Lot Viognier 2012 Cuvée Mariandine
Les Coste ont planté en 2004 2.500 pieds de viognier qui donnent exactement... 2.500 bouteilles. Calculez le rendement vous-mêmes. Le vin est élevé en cuve.
Au nez, abricot et pêche de vigne; en bouche, du réglisse et une jolie pointe d'amertume. Le vin reste un peu sur ses lies, un séjour que Serge voudrait allonger  pour donner un peu plus de matière au vin - mais les clients sont trop pressés! Je les comprends, car c'est très friand.

Côtes du Lot Malbec rosé 2012
Un très joli rosé de table, fruité et floral à la fois (cerise, violette, griottines), ample et souple en bouche, avec de la vivacité en finale.

Cahors Tradition 2011
La fraîcheur du fruit surnage sur un boisé encore un peu trop présent à mon goût, mais qui pourrait se fondre.

Malbec 2010
Nez un peu fermé, petits fruits noirs, quelques notes viandées; bouche austère, tannins très présents. Pas mal de volume.

La Lande Cavagnac 2010
Beaucoup de fruit, une bouche élégante, une puissance contenue - une main de fer dans un gant de velours. Mmmm...

La Lande Cavagnac 2011
Fruit croquant (prune, griotte, mûre), tannins craquants, une pointe de fumé, superbe!

Notre Dame des Champs 2009

Les Costes ont acheté une parcelle sur laquelle s'élève une grande statue de la Vierge, Notre Dame des Champs, érigée à la fin du 19ème siècle. Avec une telle bénédiction, rien de surprenant si le vin nous emmène vers des sommets de béatitude...
Le nez est riche, prune à l'alcool, le boisé de 24 mois (fût neuf) se fond bien dans le vin (mieux que dans le 2008). Les tannins sont admirables, élégants, racés. Et ce vin a de la conversation, son souvenir suave vous accompagne longtemps. Au moins le temps de deux Avé et un Pater.

photo.JPG

Un seul conseil: dépêchez-vous, car il n'y en a que 3.900 bouteilles!

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France, Sud-Ouest | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

25 mai 2013

Avoir un bon copain... et quelques bons Côtes du Rhône

"Avoir un bon copain, voila c'qui y a d'meilleur au monde..."

Oui, surtout quand c'est un collègue de travail et qu'il vous apporte les bouteilles que vous n'avez pas pu déguster hier...

Le copain en question, c'est Marc Vanhellemont. Si vous êtes un habitué de ce blog, vous l'aviez sans doute reconnu.

Mardi, il animait une présentation de crus des Côtes du Rhône à laquelle un problème de santé dans la famille ne m'a finalement pas permis d'assister.

Et bien, figurez-vous qu'il m'a ramené une petite sélection à domicile.

Je me suis immédiatement mis au travail. Voici déjà deux de mes favoris.

D'abord, il y a un Tavel - vous savez que j'adore cette appellation, ce dernier des Mohicans du rosé structuré - ou faut-il parler de rouge clair.

Il s'agit des Lauzeraies 2012, un vin produit par la Cave coopérative à quelques 120.000 exemplaires. Comme quoi le volume n''est pas toujours l'ennemi du bon.

1089869x.jpg

Framboise, grenade au nez, belle fraîcheur en bouche, quelques tannins qui se baladent dans le fond, et une finale éclatante - un panier de framboise au cours d'une partie de chasse, car on note ça et là quelques belles notes de gibier et de fumée - la poudre a parlé, la gibecière est pleine, on revient heureux vers le mazet.

Et puis, il y a un représentant d'une jeune dénomination dont je n'avais jamais rien bu jusqu'à présent: un Côtes du Rhône Villages Plan de Dieu. Le domaine s'appelle La Bastide Saint Vincent, la Cuvée Florentin (c'est un 2010). La maison, établie à Violès, propose aussi Gigondas, Vacqueyras et Côtes du Rhône.
Cuir, cassis, nez expressif, bien mûr; bouche gourmande, tannins suaves mais bien présents, pas mal d'épices. Toute  la garriche du Vaucluse qui descend du Ventoux vers Violès, les galets roulés, avec les cigales en prime si je me laisse aller - car ce puissant séducteur vous invite au deuxième verre, puis au troisième... Bref, invitez des amis... (Grenache, Syrah, 14,5°... sur l'étiquette).

Au fait, pour revenir à la chanson - saviez-vous que ce digne exemple de la ritournelle gauloise est en fait traduit de l'Allemand (Ein Freund, Ein Guter Freund). Tiens, si les soldats de la drôle de guerre l'avaient su, ils ne l'auraient peut-être pas chantée si fort!

Heureusement, la chanson ne connaît pas de frontières, pas plus que l'amitié. Merci, Marc!

00:12 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France, Rhône | Tags : rhone, côtes du rhône, plan de dieu, tavel | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |