04 juin 2013

Qui l'eût cru? Luc Charlier défend l'INAO...

Enfin, au moins certaines de ses missions, et en tout cas, son ancrage local.

C'est à lire ICI

20:04 Écrit par Hervé Lalau dans France, Roussillon | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

03 juin 2013

WineTourisminFrance: 7 ans déjà

Un petit coup de chapeau à mon ami André Deyrieux qui, avec pas mal d'avance sur la plupart des gens, a compris  les enjeux et le potentiel de l'oenotourisme en France...

André Deyrieux.jpg

André Deyrieux

Wine Tourism In France, son "bébé", fête ce mois-ci ses sept ans d'existence...

Petit flash back avec André...

Un an plus tard, Paul Dubrule publiait son rapport sur l'oenotourisme. Trois ans plus tard, le Conseil Supérieur de l'Oenotourisme était créé, et en 2010, les premières destinations Vignobles & Découvertes étaient labellisées.

Sept ans d'existence, ce sont :
- plus de 1.500 articles parus,
- une initiative, relayée par l'ANEV (Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin), pour mettre en oeuvre un inventaire des patrimoines vitivinicoles en France,
- un Festival de La Route des Vins du Mont-Blanc qui après Paris aura lieu, en 2014, à Aix-les Bains,
- la création d'un Prix de l'Oenotouriste de l'Année,
- des partenariats avec le Prix René Renou et l'Association Rencontres des Cépages Modestes, et le soutien à de nombreux événements "oeno-festifs" (Livres en Vignes, Vinisud, le Salon des Vins de Vigneronnes, le SILOT, Vinos sin Fronteras, le Salon Entreprenariat et Tendances Culinaires, Les Pistes Gourmandes, La Bouteille Blanche, La Biennale Internationale des Livres du Vin de Bordeaux...)
- la réalisation de missions de communication et de RP dans le domaine de l'oenotourisme,
- la création d'une structure d'animation, de formation, et de conseil ; l'AEFO (Association Européenne de Formation à l'Oenotourisme).
Sept ans d'existence, ce sont aussi des dizaines de projets qui restent à réaliser !
Rendez-vous dans l'avenir !

http://winetourisminfrance.com/

Et en plus, c'est un chic type!

20:53 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : oenotourisme | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |