14 août 2013

L'Aix-cellent rosé du Domaine Saint Hilaire

Saint Hilaire donne son nom à plus d'un vin en France: il a notamment son château en Médoc, son abbaye dans les Coteaux Varois... et son domaine en Coteaux d'Aix.

C'est ce dernier, propriété de la famille Lapierre depuis plus de 2 siècles, qui nous intéresse aujourd'hui.

Enfin, je m'avance peut-être. Il m'intéresse moi.

Notamment parce que je suis dans la région, parce qu'il est midi, parce qu'il fait chaud. Je suis donc le client captif par excellence. Sauf que j'aurais pu me contenter d'un rosé pamplemousse en promo chez Leclerc. Mais ça, c'est contre mes principes.

Cette bouteille-là, je l'ai achetée... chez le boucher. Ben oui, il y a encore des bouchers de campagne, en France. Et certains proposent des vins de leur région. Je soutiens l'effort.
 
Versons donc le vin, dont la belle robe saumonée aux reflets de framboise habille si joliment le verre. Humons le.
Tiens, aucun pamplemousse. Pas de bonbon anglais non plus, c'est du fruit naturel, ma bonne dame, de la framboise, de la groseille, de la grenade et même une pointe de melon (on est en Provence, tout de même).

La bouche est plus vive que le nez riche ne le laissait présager. Vive, mais assez ample.

En finale, de l'abricot et des fruits secs le disputent à l'amer et au salin - une note toujours bienvenue pour relancer les papilles. Je le vois bien sur un loup en croûte de sel, tiens.

 

IMG_2717.jpg

00:08 Écrit par Hervé Lalau dans France, Provence | Tags : rosé, vin, provence, aix | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

13 août 2013

Top des Médocs

Tiens, sympa, cette nouvelle application, me dis-je en voyant l'annonce sur le journal. "Top des Médocs".

Je vais enfin connaître le secret des crus classés, des crus bourgeois et artisans. Pour qui Margaux dégrafait son corsage... Pourquoi Issan plutôt qu'ici... Pourquoi le petit Bichon de la Comtesse...

Erreur de casting: c'est une application pharmaceutique, censée guider le patient dans les arcanes de l'automédication.

Il y a Médocs et Médocs...

 

12:18 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |