09 décembre 2013

De l'art ou du cochon?

Dom Pérignon a demandé à l'Américain Jeff Koons de réaliser pour son Champagne un coffret dont voici la photo.

Perignon.jpg

 

Je ne suis pas emballé - c'est le cas de le dire.

L'artiste a appelé son oeuvre le "Balloon Venus". Moi, ça me fait penser à un cochon. Au ballon-cochon d'Animals, de Pink Floyd.

Mais primo, je ne suis pas critique d'art (je ne sais même pas si ça en est, c'est vous dire).

Secundo, ce coffret sera diffusé à un si petit nombre d'exemplaires (650), et à un prix tellement démesuré  (18.000 euros) que je ne suis pas dans la cible. Moi, j'aime le vin qui se boit.

Bien sûr, je m'en voudrais de décourager ceux qui cela peut intéresser - je leur conseillerai juste d'aller sur d'autres blogs lire des commentaires plus adaptés.

00:39 Écrit par Hervé Lalau dans Champagne, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

07 décembre 2013

L'Italie, passionnément...

L'Italie aime le vin. Ou en tout cas, elle fait tout pour le mettre en scène, de même que sa gastronomie.

D'abord, il y a les wine bars des gares et des aéroports (à Milan, à Rome, à Naples), qui permettent aux locaux comme aux touristes étrangers de se sentir dans l'ambiance de "l'autre pays du vin" dès qu'ils posent le pied dans la Botte. Ou de se jeter un dernier godet de Soave, de Frascati, d'Amarone ou de Brunello avant d'aborder d'autres cieux parfois moins propices à Bacchus.

 

IMG_3113.jpg

Et puis il y a Alitalia. Ouvrons la dernière édition de la revue Ulisse, distribuée gratuitement dans tous les avions de la compagnie:  on y trouve un quart de page sur les vins proposés à bord - ils changent chaque mois. Il y en avait six en classe économique. La sélection, précisait-on dans la brochure, est faite avec le concours de l'Association des Sommeliers de Rome.
Par ailleurs, un encadré était réservé à un focus sur une région gourmande, au travers d'une recette - cette fois, c'était la Basilicate.
Détrompez moi si je suis ne suis plus à la page, cela fait un bout de temps que je n'ai pas volé sur Air France, mais je ne me rappelle pas avoir eu à choisir entre six vins sur mon dernier vol en économique.
Dernière petite chose: en entrant dans l'avion, nous étions accueillis par un air d'opéra italien.

IMG_3307.jpg

Fier de montrer le meilleur de l'Italie... Passionnément


Là encore, la comparaison avec Air France me consterne. Quand y avez-vous entendu de la chanson française, ces derniers temps?
Le vin, la musique, l'art de vivre. C'est avec des choses de ce genre, petites ou grandes, des symboles, que l'on porte l'image d'un pays. Que l'on renforce aussi l'idée que les étrangers se font de nous.

00:39 Écrit par Hervé Lalau dans France, Italie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |