16 janvier 2014

Du déterminisme à l'école et dans la viticulture

Vincent Peillon: «Le but de la morale laïque est d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel».

471px-Vincent_Peillon_le_1er_juin_2012_au_rectorat_d'Orléans.JPG

Vincent Peillon, ministre de la morale laïque (Photo: Rectorat 45)

Difficile de dire quelle mesure M. Peillon, fils de banquier communiste, descendant d'une longue lignée de militants, et d'ascendance juive alsacienne par sa mère, a lui même souffert du déterminisme auquel il prétend arracher nos enfants. Morale laïque ou pas, il semble dans le droit fil de leurs engagements.

Mais là n'est pas ma question principale.

Dans ce cadre de pensée, je me demande s'il y a encore une place en France pour des appellations d'origine? Dire qu'un vin est d'ici, n'est-ce pas du déterminisme géographique? Voire ethnique?

Si un parent d'élève ne peut se revendiquer Berrichon ou Niçois, Catholique, Juif ou Musulman, lettré ou analphabète sans risquer d'obérer gravement les chances de développement de sa progéniture, si le fait de vouloir transmettre des valeurs familiales comme l'attachement à sa langue, à son histoire, à ses traditions locales, à une certaine conception de la famille... est critiquable, comment un vigneron peut-il revendiquer un terroir, comment un vin peut-il être "né quelque part"?

De plus, dire qu'un grand cru est meilleur qu'un simple vin de table, c'est établir un jugement de valeur, c'est défier la notion selon laquelle les vins, comme les hommes et les femmes, naissent libres, égaux, et éventuellement médiocres.

Alors il faut choisir. Peillon ou Peynaud. J'ai choisi. Sans doute un déterminisme familial.

 

 

06:35 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

Le Gamay de Savoie de la Cave de Chautagne

Le gamay, ce n'est pas qu'une affaire de Beaujolais! Les Savoyards aussi en ont, comme la Cave de Chautagne.
Cette cuvée en est issue à 100%.
Elle nous livre ici un vin fruité (framboise et cassis), plutôt léger mais non dénué de caractère - notamment grâce à de sympathiques tannins, qui, sans être rudes, soutiennent bien l'édifice. Le mot qui le résume le mieux: plaisant.

Tous les vins n'ont pas l'ambition d'être grands crus, il en est aussi de plus simples, mais qui séduisent par cette simplicité même. A servir légèrement rafraîchi, sur un lapin en sauce au vin, par exemple.

photo.JPG

Valeureuse coopérative des environs du lac du Bourget, la cave de Chautagne regroupe 50 viticulteurs.

Sur la route des stations savoyardes, passez donc à Ruffieux...

Et demandez aussi à déguster sa Mondeuse vieille vigne, poivrée à souhait.

Cave de Chautagne, Ruffieux

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France, Savoie | Tags : savoie, vin, chautagne, gamay | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |