06 novembre 2013

Latour en Fête ce dimanche

Je ne parle pas du GCC, mais de Latour de France (P-O), bien sûr!

Suite au succès de la première édition du 11 novembre 2012, les 13 vignerons de Latour de France, dont 12 en Bio, réunis en association remettent le couvert le dimanche 10 Novembre 2013.

Une journée festive et d'échange, de rencontres artistiques et de surprises. En allant de cave en cave en suivant le plan fournit à l'entrée après l'achat du verre de dégustation (5 €), au hasard des jolies ruelles du village ou en suivant les flèches. Vous découvrirez les vignerons, des artistes, des musiciens, du théâtre de rue et plusieurs stand de restauration de produits d'ici ou de pas très loin de qualité à petits prix... Sans oublier les dégustations (toujours avec modération, bien sûr). Des dégustations de jus de fruits seront proposées aux plus jeunes. Le soir, c'est le repas vigneron pour l'ensemble des vignerons participants, des amis et aussi pour les visiteurs qui souhaiteront faire durer cette journée, pour 25 € et uniquement sur réservation avant le 26 octobre, places très limitées... Les vignerons de Latour ouvriront leurs caves non seulement aux visiteurs mais aussi à des invités: vignerons voisins et amis, artistes peintres, photographes, d'huile d'olive ou de miel... Pour le public souhaitant dormir sur place un tarif spécial est proposé au camping de Latour dans les mobile home, 06 15 14 23 46.

Renseignements et réservations: Morgane Le Bars 06 28 28 43 23

00:06 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Roussillon | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

05 novembre 2013

Mousseux en Belgique: la France à la traîne

D'aucuns s'étonnent (moi le premier) des piètres performances des mousseux français (et notamment des crémants) sur le marché belge, face aux Cavas. Mais il faut en revenir aux fondamentaux: ils sont de plus en plus réduits à la portion congrue dans l'assortiment des grands distributeurs.

Voici un relevé effectué hier dans un supermarché du Sud de Bruxelles (pour l'enseigne duquel je n'ai pas mandat de faire de la publicité).

Nombre total de références (tous effervescents sauf Champagne): 67 (y compris les petits formats)

Nombre de références françaises: 10

Nombre de Crémants: 5 (Alsace, Bourgogne, Limoux, Die, Loire).

A titre de comparaison, la même enseigne propose 15 références de Cava, 8 de Prosecco, 6 de mousseux luxembourgeois et 2 de mousseux australiens.

On aimerait bien sûr pouvoir savoir si c'est un choix du distributeur qui conditionne cette faible présence (au regard de la proximité et de l'antériorité des mousseux français sur le marché), ou bien une faible demande de la part des consommateurs eux-mêmes.

La communication des crémants de France est certes assez faible en Belgique, ces dernières années. Mais celle des Cavas aussi. La vraie différence, en définitive, c'est l'activité promotionnelle: pas un mois qui ne se passe sans qu'un Cava ne soit bradé.

15:36 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |