05 janvier 2014

A propos de la Légion d'Honneur

La Légion d'Honneur a été fondée par Napoléon Bonaparte "pour récompenser les éminents mérites militaires ou civils rendus à la Nation". Les régimes passent, la décoration reste, comme en témoigne la dernière promotion, en date du premier janvier, où se côtoient soldats et pompiers méritants, mais aussi magistrats, politiciens, hauts fonctionnaires, acteurs, sportifs, cuisiniers et limonadiers.

Certains, à qui on l'a décernée, la refusent pour motifs politiques ou philosophiques, comme Sartre ou Ferré. Ou encore le syndicaliste Edmond Maire, qui déclare que "ce n'est pas à l'Etat de décider ce qui est honorable ou pas".

D'autres ne s'en jugent pas dignes, comme Philippe Séguin ou encore Bernard Clavel, qui disait que son oncle, qui l'avait reçue pour avoir versé abondamment son sang pour son pays dans une terrible guerre "se retournerait dans sa tombe en me voyant porter le même ruban que lui."

D'autres s'en accommodent très bien.

Comme quoi le sens que l'on a de ses propres mérites est très variable.

130px-10060000600000-ZoomRecto.jpg

12:38 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

La Chipie de Chenonceaux ou les Tropiques du Cher

Retour à Chenonceaux. En Touraine. Et plus précisément, à Pouillé, chez Ludivine et Rodolphe Marteau.

Où m'attend une chipie. Non, La Chipie 2011. Une cuvée 100% Sauvignon.

Les amoureux du buis ou des effluents félins passeront leur chemin. Ici, c'est plutôt les Tropiques. Les Tropiques du Cher et de la Chair. Pomelo, maracuja, ananas, les fruits jaillissent comme les vrilles sur la jolie étiquette. La bouche décline les mêmes arômes que le nez, en plus solide, en plus confit (cédrat, kumquat). Bel équilibre entre acidité et rondeur du fruit mûr. Belle longueur. Que demander de plus?

Et pour les amateurs de chiffres: 13% d'alcool, 3g de sucre. Le vin est resté 9 mois sur ses lies. Prix de vente: 7,5 euros.

L1060250.JPG

Ludivine et son frère Rodolphe exploitent 27 hectares sur la riche gauche du Cher. Dont 18 de sauvignon. Ils ont repris l'exploitation de leur père Jacky en février 2010. Ce vin, qui est donc leur deuxième création à 100%, est plus que prometteuse.

Info/contact: +33 2 54 71 50 00 ou contact@domainejackymarteau.fr

 

00:19 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : chenonceaux, touraine, sauvignon, marteau | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |