29 novembre 2013

Une carrière

Je vous parle souvent de Vin & Société. Un de mes lecteurs attire mon attention sur une des anciennes dirigeantes de cet organisme qui fédère les différents acteurs de la filière vin en France. Cette dirigeante est passée depuis au cabinet du Ministre des Affaires sociales et de la Santé, comme conseillère communication et presse.

Mon interlocuteur évoque une sorte de "passage à l'ennemi".

besse-lesaux.jpg

C'est peut-être aller un peu vite en besogne.

D'abord, Séverine Besse-Le Saux (c'est son nom) a peut-être été tout simplement approchée par un chasseur de tête (de cuvée, bien sûr). Après tout, elle est déjà passée par le secteur public (au Pôle observatoire de l’opinion du Service d’information du gouvernement) et par les agences de communication ou de conseil (EuroRSCG, Umanis, Tilder, Publicis). C'est bon pour le carnet d'adresses. Voila qui a pu attirer l'attention d'un ancien collègue ou client  séduit par ses compétences. On peut imaginer que Vin & Société n'a pas cru bon de surenchérir au risque de freiner la carrière de cette communicante de haut vol.

Ou bien alors Mme Besse-Saux s'est-elle assignée une nouvelle mission: aller porter la bonne parole du vin là où il en a le plus besoin, là où il n'est qu'une drogue comme les autres - au Ministère de la Santé. Santé par les Plantes, bien sûr - car anathème, ça rime avec chrysanthème.

J'ai quand même un doute, car on ne voit pas dans les derniers communiqués de Marisol Touraine une évolution significative en faveur du vin.

Imaginez un peu que la Ministre déclare ceci:

« Le vin est un bien alimentaire, une boisson alcoolisée et donc une question de santé et de responsabilité, mais il s’agit aussi de tolérance et  de convivialité. Il nous faut à la fois analyser ces enjeux et les anticiper, afin de constituer de nouvelles réponses».

C'est en substance ce que déclarait Mme Besse lors de sa prise de fonction... chez Vin & Société...

00:25 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

28 novembre 2013

Osoyoos Larose 100% français

Le plus célèbre des crus de Colombie Britannique, Osoyoos Larose, passe totalement sous pavillon français. On espère que les Canadiens ne vont pas réagir comme nous devant les investissements russes ou chinois...

Le Groupe Taillan, qui détenait la moitié des parts de la winery de l'Okanagan, vient de racheter celles de son partenaire Constellation.

Et entend en faire la référence du vin... canadien.

1154046875.JPG

 Photo (c) H. Lalau

18:55 Écrit par Hervé Lalau dans Canada, France | Tags : osoyoos, taillan, colombie britannique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |