12 janvier 2014

La morte avait dix ans de moins

Extrait du site du Figaro, pour les besoins d'une petite démonstration des méfaits du copier-coller sur le journalisme moderne:

"Une femme d'une soixantaine d'années a été retrouvée hier morte, égorgée, dans son appartement à Tarascon et son mari, blessé également au poignet, a été placé en garde à vue à l'hôpital, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

L'alerte a été donnée par une voisine intriguée par la dispute entre un père et son fils vers 21h30. A leur arrivée, les secours ont découvert une femme marocaine d'une cinquantaine d'années, égorgée, qu'il  (sic) n'ont pu réanimer."

En à peine un paragraphe, la morte avait rajeuni de dix ans!

Ma question: les rédacteurs de journaux (et de l'AFP) se relisent-ils?

Sur le même site, je lisais hier l'article d'un confrère du Figaro... de 1914, qui relatait une attaque survenue voici 100 ans devant le palais de l'Elysée. Quelle belle langue! Quelle précision! Et dire que tout ça était tapé à la machine, puis envoyé au plomb...

La technologie, c'est bien, mais la qualité de l'information a-t-elle vraiment gagné au change?

 

09:45 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

"MAJY" Brut de Franc rosé, par Couly-Dutheil

Pour moi, Couly-Dutheil évoque la bonne et vineuse ville de Chinon, bien sûr, et notamment le fameux Clos de L'Echo.

Depuis 10 ans, la maison s'essaye aussi à la bulle. Et pas n'importe quelle bulle: du cabernet-franc - on est Chinonais ou on ne l'est pas!

Elle en tire deux cuvées "Brut de Franc", un blanc et un rosé - c'est ce dernier que j'ai le plaisir de vous présenter.

rosé, bulles, cabernet franc

Derrière une robe assez soutenue se profile un nez de cerise et de framboise, très séduisant, que la bulle ne fait que rehausser; la bouche est plus surprenante, acidulée, croquante, avec des tannins qui évoquent franchement le rouge (j'ai repensé à ces espumosos de Barraida qui passent si bien sur le cochon de lait). La finale est un tantinet sur l'amer, mais j'aime ça. Le séducteur a du caractère.

Bref, un choix osé que celui du Cabernet-Franc, mais un choix payant.

Refermentation en bouteille,12 mois sur lattes.

PS. Ce joli "Couly" de fruits frais fera merveille pour un petit souper à deux en amoureux, même sans attendre Saint Valentin... Préparez les chandelles!

Contact: info@coulydutheil-chinon.com

00:45 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : rosé, bulles, cabernet franc | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |