09 septembre 2014

Les vendanges démarrent dans le Beaujolais sous les meilleurs auspices

Reçu de la très efficace Mélina Condy, d'Interbeaujolais, ce communiqué qui sent bon le raisin frais: 

 "Les premiers coups de sécateurs ont été donnés en ce début de semaine, dans les secteurs les plus précoces du vignoble (16 500 hectares situés entre Lyon et Mâcon). Pour les blancs, les vendanges ont débuté autour du 5 septembre du fait d'une maturation plus rapide du chardonnay.

Pendant plus d'un mois, près de 50 000 « coupeurs » et « porteurs » vont animer les rangs serrés de gamay et de chardonnay - car, ne l'oublions pas, le vignoble produit également du vin blanc. Les cuvages et les domaines préparent l'arrivée de cette indispensable main d'œuvre, le Beaujolais étant le seul vignoble français, avec la Champagne, où les vendanges manuelles sont généralisées. 

Sur le plan climatique, les conditions printanières idéales ont permis le bon déroulement de la floraison. Si les températures plutôt fraîches de l'été ont ralenti la maturation des raisins, elles n'ont aucunement porté préjudice à la récolte. Le retour du soleil ces derniers jours a permis à la maturation de très bien progresser et laisse présager d'une belle qualité de raisins. Les vendanges peuvent donc se dérouler sous les meilleurs auspices.

La météo clémente prévue pour les prochains jours devrait permettre de maintenir le bon état sanitaire du vignoble constaté actuellement. La maturation pourra ainsi s'achever dans les zones les plus tardives dans de bonnes conditions.

En volume, la récolte devrait être légèrement supérieure à la moyenne de ces 5 dernières années.

Même s'il est encore trop tôt pour le qualifier, les viticulteurs du Beaujolais se montrent plutôt confiants quant à la qualité du millésime 2014. Les premières dégustations diront ce que donnent les vins et de quels adjectifs il faudra parer cette nouvelle année."

 

 

23:01 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

En direct du Médoc, avec Antoine Médeville

L'oenologue Antoine Médeville (Oenoconseil) nous donne quelques infos rassurantes sur l'état sanitaire de la prochaine vendange dans le Médoc.

"Au cours de cette semaine, les conditions climatiques ont été propices à une bonne maturation et surtout à la préservation d'un état sanitaire sain. En effet, le vent d'Est nous a apporté des conditions climatiques estivales avec des températures assez élevées au cours de la journée. Ces vents ont également permis de sécher la vigne très tôt dans la journée limitant ainsi la rosée dans la zone des grappes.

Au niveau de la maturité technologique, on remarque une baisse du poids des baies non négligeable, une concentration en sucres et une baisse de l'acidité et plus particulièrement de l'acide malique. Celui-ci reste toutefois à des taux élevés. 

Comparé à la semaine dernière, on note un phénomène de concentration avec une baisse du poids des baies. Toutefois compte tenu des premières analyses de maturités, il est encore trop tôt pour parler de maturité phénolique. A suivre..." 

Plus d'info: http://www.oenoconseil.com/index.php/fr/accueil-conseil/2...

 

00:33 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Tags : bordeaux, vendange 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |