13 juin 2014

Coupe du Monde des Vins

La Coupe du Monde vient juste de commencer, mais les 6 favoris de Carrefour Belgique sont déjà connus: ils s'agit du Brésil, de l'Argentine, de l'Espagne, de l'Italie, du Portugal et de la France. Le world-retailer leur consacre une caisse de six vins habillée aux couleurs de la Copa.

Quant au contenu: le vin brésilien (Rio Sol) m'est totalement inconnu, le vin français est un Côtes du Rhône plutôt générique (La Dive), l'Italien un assemblage de Nero d'Avola et de Syrah siciliens, le Portugais un vin de coopérative du Douro, l'Espagnol un petit vin de Valencia et l'Argentin un Malbec de Mendoza. 

photo.JPG

Pas de quoi convertir le supporter moyen aux grands crus de la planète, mais tous les chemins mènent au vin...

De toute façon, traditionnellement, en Belgique, les supporters boivent de la bière.

00:10 Écrit par Hervé Lalau dans Argentine, Belgique, Espagne, France, Italie, Portugal, Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

12 juin 2014

J'ai connu une Polonaise… (la citation complète)

Dans ma courte citation de ce mardi, les aficionados auront bien sûr reconnu la patte d'Audiard et des Tontons Flingueurs. Pour les autres, voici la scène complète.

- Tiens vous avez sorti le vitriol!

- Pourquoi vous dites ça?

- Ca a l'air honnête!

- Sans être franchement malhonnête, au premier abord, comme ça il a l'air assez curieux...

- Y date du Mexicain, du temps des grandes heures, seulement on a du arrêter la fabrication, y a des clients qui devenaient aveugles, alors ça faisait des histoires !

- Faut reconnaître, c'est du brutal!

- Vous avez raison, c'est du curieux!

- J'ai connu une Polonaise qu'en prenait au petit déjeuner. Faut quand même admettre, c'est plutôt une boisson d'homme!

- Tu sais pas ce qu'il me rappelle, cette espèce de drôlerie qu'on buvait dans une petite tôle de Biên Hoa pas très loin de Saigon, les volets rouges... et la taulière, une blonde comme ça; comment qu'elle s'appelait déjà?

- Lulu la Nantaise!

- T'as connu ?

- J'y trouve un goût de pomme...

- Y en a!

- Et c'est devant chez elle que Lucien le Cheval s'est fait dessouder...

- Et par qui?

- Bah v'la que j'ai plus ma tête!

- Par Teddy de Montréal, un fondu qui travaillait qu'à la dynamite.

- Toute une époque...!"

On dit que les acteurs n'avaient pas bu que de l'eau. Je m'étonne qu'on vende encore le film sans avertissement de santé.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : tontons flingueurs, cinéma, alcool | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |