27 juin 2014

Le Gamay de Marionnet

Bien sûr, quand on dit Gamay, on pense d'abord au Beaujolais. Mais ce "très vil et déloyal plant" (dixit Philippe le Hardi) est présent dans d'autres régions de France ainsi qu'en Suisse. A titre d'exemple: en Côte Roannaise, à Saint Pourçain... et en Touraine.

C'est de cette dernière région que nous vient la bouteille dont je vous parlerai aujourd'hui.IMG_3775.JPG

Il s'agit du Gamay de Touraine 2012 d'Henry Marionnet.

J'aime assez la mention en haut de l'étiquette: "Vin très fruité". Et bien c'est vrai.

Il y a de la mûre! De la cerise! De la framboise! Ouais, y en a!

Notez qu'il est aussi très floral - j'ai noté pas mal de violette, notamment. Et puis du poivre.

La bouche n'est pas monstrueuse, non - elle est élégante, plutôt fluide, même; mais on ne lui demande pas plus.

Pour la petite histoire - ou la grande, notons que sur le domaine de la Charmoise, d'où vient ce vin, que se trouvent les vignes préphylloxériques de Romorantin dont Henry Marionnet prétend qu'elles sont les plus vieilles vignes de France.

Contact: Henry Marionnet

10:48 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

26 juin 2014

La trilogie du Château Ponzac

Virginie et Matthieu Molinié sont les heureux propriétaires du Château Ponzac, à Carnac-Rouffiac, en AOP Cahors. Et plus précisément sur le Causse - c'est d'ailleurs le nom du lieu dit sur le cadastre. Un joli manoir entouré de murets, une vieille croix surveillant les vignes.

Le château propose une trilogie bien intrigante, trois interprétations de leurs micro-terroirs pluriels. Je les ai testées pour vous.

IMG_4349.JPG

Le joli manoir cadurcien de Ponzac (Photo (c) H. Lalau)

Château Ponzac Cuvée Maintenant 2012

Ici, le sol est marno-calcaire. Et le fruit rouge très pur. La bouche vive, les tannins pleins de punch. Déjà prêt à boire.

Château Ponzac Cuvée Patiemment 2012

Plus dense, cette cuvée présente un fruit mûr, un peu plus compoté, des épices, mais aussi des tannins plus sauves et un peu plus de corps. Déjà très plaisant, il devrait se développer encore avec quelques années de plus.

Malbec sur argile grise (avec calcaire).

IMG_4355.JPG

Dans les vignes de Château Ponzac (Photo (c) H. Lalau 2014)

Château Ponzac Cuvée Eternellement 2011

Argile ferrugineuse à nouveau. La robe: très dense. Noir c'est noir. Mais étonnamment, si le nez est aussi plutôt serré (framboise, cassis, moka), la bouche est d'une grande délicatesse - et malgré tout puissante. Les tannins sont bien présents, mais enrobés. Un vin à attendre.

IMG_4362.jpg

Virginie veille sur ses trois cuvées...

Faut-il croire au terroir? Au sol? Au sous sol? La question n'excite que quelques Anglo-Saxons en mal de croisade. Nul n'est besoin de croire, il suffit d'être assez honnête avec soi-même pour constater les différences entre les vins obtenus sur différents lieux (indépendamment de la vinification et de l'élevage). Et si l'on a envie de creuser (la terre et le sujet), comme Claude et Lydia Bourguignon, on peut toujours mesurer les racines et leur orientation, le nombre de vers de terre, la densité du sol...

Château Ponzac +33 5 65 31 99 48

11:25 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |