17 décembre 2014

Domaine de la Nartette, à Bandol

J'ignorais que le Conservatoire du Littoral possédait des vignes.

C'est notamment le cas à Bandol, avec le Domaine de la Nartette, acquis à la fin des années 70. La propriété de 15 ha se situe entre le port de la Madrague et la petite calanque de Port d'Alon.

Son vin appartient donc un peu à nous tous, les Français.

C'est une autre structure, la coopérative du Moulin de la Roque, qui le vinifie. 

IMG_5558.JPG

Mais voyons déjà le rosé 2013

La robe est saumonée, plutôt soutenue. Le nez fleure bon la framboise, la groseille, les fleurs blanches; la bouche droite est droite, mais un peu faible - plus délicate que concentrée, diront les plus enthousiastes; à noter cependant une belle finale saline et un retour d'écices. 13/20. 13 euros.

Passons au rouge, en 2011

Belle robe grenat, profonde. Cerise noire, réglisse et mûres au nez, accompagnées de notes fumées, presque résinées (serait-ce la proximité des pins d'Alep et des oliviers?); la bouche présente des tannins suaves, polis, polissés - voici un gentilhomme très raffiné. La finale est très ouverte - sur la mer?

16/20

00:41 Écrit par Hervé Lalau dans France, Provence | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

16 décembre 2014

A la manière de Brel

A la manière de Brel (et de Buzzati), un petit délire sur le jour où la France s'ouvrira aux vins étrangers...

 

podcast_jacques-brel_a_0_3171.jpg

 

Je m'appelle Zangra et je suis vigneron,

En haut de Condrieu, qui domine la plaine où viendront les camions

De viogniers étrangers quand l'marché s'ouvrira.

 

En attendant ce jour je m'ennuie quelque fois, alors j'achète des terres, plus au Sud en Ardèche.

Je les plante en viognier plutôt qu'en AOC.

 

Je m'appelle Zangra et je suis vigneron,

J'exporte mes Condrieu sur tous les continents et jusqu'en Australie.

Les Kangourous m'copient et concurrencent mes vins dans tous les pays tiers

Avec des vins moins chers - mais en France, jusqu'ici, faut dire qu'on n'les voit guère. 

 

En attendant ce jour, et en voyant la baisse,

Du vieux marché français, j'aim'rais bien acheter

D'nouveaux droits d'plantation hors de mon Aoc.

On me parle d'Inao, et moi de mon viognier.

  

Je m'appelle Zangra et j'étais vigneron, en haut de Condrieu qui domine la plaine et l'Australie est là.

10:02 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Tags : brel, pastiche, zangra | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |