23 septembre 2014

En direct des Domaines Piron, à Morgon

Ou plutôt, en léger différé, car ce communiqué m'est parvenu hier après-midi...

Aux Domaines Piron, cette année, ce sont plus de 70 hectares, principalement en Morgon et aussi Fleurie, Brouilly, Chénas et Moulin à Vent qui sont vendangés par pas moins de 100 coupeurs...

Quant à la jolie vigne de Régnié Croix Penet, ce sont ses co-propriétaires lyonnais qui l'ont vendangée dimanche. Pour ces derniers vendangeurs tous issus du monde de la gastronomie, le casse croûte traditionnel de lard chaud et de fromage de chèvre était une motivation indispensable (photo). 

Casse croûte vendanges Croix-Penet 2 - Copie.JPG

Après l'effort, le casse-croûte...(photo Vinconnexion)

Dominique Piron: "Après trois semaines de très beau temps, et seulement de rares accrocs de grêle au cours de l'été, la récolte est globalement très très belle. De la couleur, du fruit, une belle maturité et de la concentration, nos Crus 2014 vont ressembler aux 2009 mais en plus élégants avec un peu moins d'alcool. Les cuves rentrées ce week-end montrent en effet des degrés naturels entre 12 et 13 % alc., le rêve !" 

Vendanges du Régnié Croix-Penet 2 - Copie.jpg

 Dans les vignes de la Croix Penet, dont j'ai déjà eu l'occasion d'apprécier le vin (Photo (c) Paul Gay)

www.domaines-piron.fr 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, France | Tags : piron, beaujolais, vin, vendanges | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

22 septembre 2014

Au domaine Bassac, à Puissalicon

Les Côte de Thongue, vous connaissez? Ce sont 23 communes de l'Hérault, 1.500 ha de vignes où les cépages méditerranéens cohabitent avec les bordelais. 

Parmi ces communes, on trouve Puissalicon, vieux village occitan qui enroule ses rues au pied de son château. Et les entoure de vignobles.

côtes de Thongue, dulhon, bio, Hérault

Vue de Puissalicon (Photo Louis Delhon)

Et dans une de ces rues, on trouve le domaine Bassac, pionnier du bio languedocien (famille Delhon). Ses 80 ha de sols très diversifiés, et des multiples cépages, lui permettent d'offrir une large palette de vins au succès international. S'ils plaisent, c'est d'abord par leur équilibre.

Voici ma sélection

Bassac Sauvignon 2013

Bien variétal (pamplemousse, buis), ce sauvignon à la fois frais et mûr présente une jolie salinité en finale. 14/20

Armonia Rosé 2013

Du fruité rouge (groseille, grenadine), et bien mûr, une bonne vivacité, ne changeons surtout pas la recette. 15/20

Armonia Rouge 2013

Merlot, Grenache, Syrah, Cabernet et Carignan

Une gourmandise! Un superbe fruit rouge, complété par de beaux épices qui fait qu'on ne s'ennuie pas. De quoi séduire le néophyte autant que l'oenophile plus averti. Et il s'en produit quelques 300.000 bouteilles par an! 15/20

IMG_4732.jpg

Bassac Cabernet Franc Grenache 2013

Une cuvée assez originale - il faut dire qu'on voit rarement ces deux cépages côte à côte en France, mais il démontrent ici une belle complémentarité. Du fruit rouge compoté, des épcies, du cuit mais aussi le côté plus tranchant, presque aigrelet du cabernet franc. Il se passe quelque chose, du genre 1+1 = 3. 15/20

Bassac Je t'aime 2013

Cet assemblage au départ destiné au Japon a séduit bien au delà. Il assemble grenache cabernet franc et syrah.

Très belle attaque sur les épices, beaucoup de fruits, de fleurs aussi. Une autre façon de déclarer sa flamme... 14,5/20

Manpot Rouge 2013

Cabernet-sauvignon, merlot et syrah (seul le cabernet passe en bois) 

Très belle impression d'ensemble, un vin complet, complexe, à la fois rond et épicé, long, ample; le boisé est très bien fondu. 15,5/20

Nostalgia 2013

Pas d'assemblage, ici, mais un pur grenache.

Très rond, très mûr, du fruit rouge en veux tu en voila, de la longueur, de la puissance aussi. Que demande le peuple? Une deuxième bouteille! 16/20

Petit grain de Bassac 2013

Un muscat à petits grains vendangé et vinifié de manière à préserver l'acidité et à limiter le sucre (40g).

Le tout est très friand, très jus de raisin. Qui n'aimerait pas ce genre de vin? 15/20

IMG_4733.jpg

PS. La cave de Bassac, située au centre du village, est peu pratique; les Dulhon souhaiteraient racheter les bâtiments de la cave coopérative locale, promise à la démolition, mais se sont pour l'instant heurtés à un refus difficilement compréhensible. Ah, les belles histoires de village!

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Tags : côtes de thongue, dulhon, bio, hérault | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |