15 octobre 2014

Domaine Réveille Cuvée Petit Diable 2012

Avec ce vin, France Crispeels a réalisé la quadrature du cercle: un fruit monstrueux, de la matière, un zeste de rusticité, et pourtant, de la délicatesse. J’ai pensé à l’ancien maire d’Estagel, Antoine Sarda, digne érudit roussillonnais qui discourait sur Voltaire avec des cailloux dans la gorge…

Vignoble_Reveille_etiquettes_20124.png

L’étiquette est assez étrange (tout y est, mais un peu en vrac). Par contre, dans la bouteille, tout est bien en ordre; l’injection de carignan (20%) dans la base de grenache (80%) fonctionne très bien, l’alcool ne domine pas, les tannins sont soyeux, le vin se tient admirablement. Elevage : 9 mois en cuve béton.

Plus d'info: Vignoble Réveille

 

PS : J'ai regoûté le vin le lendemain; c’était encore mieux, tout était bien en place. Servir légèrement rafraîchi.

 

09:17 Écrit par Hervé Lalau dans France, Midi, Roussillon | Tags : roussillon, vignoble réveille, crispeels | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

11 octobre 2014

Vendanges 2014 en Beaujolais (suite et fin)

Communiqué reçu d'Interbeaujolais:

"Les vendanges se sont achevées fin septembre dans notre vignoble, elles auront duré environ trois semaines.

Au final, en Beaujolais, le millésime 2014 a bénéficié de conditions météorologiques très favorables. Un début d'année chaud et sec suivi d'un printemps ensoleillé permettant à la floraison de se dérouler dans des conditions optimum, un été un peu plus arrosé apportant à la vigne l'eau dont elle avait besoin mais avec des températures plutôt basses permettant de conserver l'excellent état sanitaire et enfin une très belle arrière-saison avec un soleil radieux et des nuits fraîches et protectrices. Un petit coup de pouce météorologique qui a fait du bien aux vignes et aux hommes !

La maturation s'est ainsi déroulée dans de parfaites conditions, à un rythme lent et progressif et les vignerons ont pu récolter des raisins d'une qualité exceptionnelle, bien mûrs, frais, sucrés avec une pellicule épaisse et colorée et de très beaux degrés alcooliques naturels (entre 12 et 13 % vol.).

Au cuvage, les fermentations se sont déclenchées rapidement permettant aux arômes de se révéler. Désormais, elles touchent à leur fin et les cuvées pressurées laissent augurer d'un très beau millésime pour le Beaujolais.

Les premières dégustations dévoilent des vins souples, ronds, avec une jolie longueur en bouche et parfaitement équilibrés. Une pointe de fraîcheur relève une belle complexité aromatique.

«Les mouts ont très bien fermenté, les vins sont dotés d'une superbe intensité aromatique», constate Bertrand Chatelet, directeur de la Sicarex Beaujolais (Institut de recherche implanté à Villefranche-sur-Saône et dédié à l'étude des vignes du Beaujolais). Et d'ajouter : «Les tanins sont soyeux, d'une grande finesse et parfaitement intégrés ce qui apporte de la structure et de la longueur en bouche au millésime 2014 et surtout beaucoup d'élégance».

A noter également la très belle qualité des Chardonnay récoltés cette année. Les Beaujolais et Beaujolais Villages blancs 2014 s'annoncent de grande qualité avec des vins voluptueux offrant un très beau volume en bouche. A suivre de près !

En volume, la récolte devrait se situer entre 750 000 hl et 800 000 hl."

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, France | Tags : vendanges | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |