29 décembre 2014

David Cobbold: haro sur le trop plein de mentions d'origine et le bouchon de liège

Dans sa livraison de ce matin, consacrée aux Muscadets à mention communale, sur le blog des 5 du Vin, mon confrère David Cobbold n'hésite pas à dire que trop de mentions d'origine tue les mentions d'origine. En commentaire, il s'en prend à nouveau au bouchage: "Je n'ai pas assez insisté dans mon article sur l'aberration qui consiste à utiliser des bouchons de liège pour le Muscadet. 7% des bouteilles dégustées étaient bouchonnées et 15% supplémentaires très altérés par une oxydation anormale Ces vins devraient tous être sous capsule à vis !"

Je confirme, hélas, et pas seulement pour le Muscadet. Est-ce ça, l'exception culturelle française? Une vraie complexité et de faux goûts?

 

10:05 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |

Plan de réduction des traitements phytosanitaires: un échec cuisant

Le Plan Ecophyto  (oui, ça existe, c'était un des axes du Grenelle de l'environnement de 2008) prévoyait de diminuer de moitié les traitements phytosanitaire entre 2009 et 2013. 

Résultat: ils ont progressé de 5%... par an. Et même de 9% en 2013.

La faute aux conditions climatiques, avancent les plus optimistes.

La faute à la recherche du profit, répondent les autres.

Toujours est-il que la France est n°1 de l'emploi des pesticides en Europe (avec, il est vrai la plus grande étendue de terres agricoles du l'Union). Les deux principales cultures utilisant massivement des pesticides en France sont la vigne et l'arboriculture, qui, alors qu'elles représentent à elles deux 5% de la surface agricole nationale, emploient 20% des produits phytosanitaires.

Un nouveau plan devrait être adopté, qui table sur une meilleure formation des agriculteurs et sur la diversification des cultures.

Il serait en effet dommageable pour les exportateurs, notamment, que la France ne se voit durablement affublée d'une image de "pays chimique", de "pollueur de l'Europe". Sans parler du coût... sanitaire pour les Français eux mêmes.

00:07 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |