12 janvier 2015

A Dijon, la culture du vin... bientôt à l'hôpital!

Le projet fait moins de bruit que la "Cité des Civilisations du Vin" de Bordeaux, mais Dijon accueillera bientôt une des Cités Internationales de la Gastronomie (au même titre que Lyon, Chevilly-Larue/Rungis, Tours et Beaune), et plus particulièrement le pôle de référence pour la culture de la vigne et du vin. 

Pour la petite histoire: tous les candidats à l'appel d'offre de l'Etat ont gagné (Versailles a retiré d'elle même sa candidature). On se croirait au bac!

Quoi qu'il en soit, le projet dijonnais, chiffré à quelque 200 millions d'euros, devrait ouvrir ses portes en 2018.

A ce projet s'adossera un tout nouvel "écoquartier" d'habitations et de commerces sans rapport avec le vin, et qui posent d'emblée le problème de la cohérence architecturale avec les bâtiments (classés) de la cité elle-même. On dirait plutôt que la municipalité entend faire cofinancer le projet par les futurs propriétaires et locataires des espaces ainsi créés!

Mais le plus intéressant est le lieu choisi pour l'implantation de la cité: il s'agit de l'ancien hôpital général de Dijon. La culture du vin prenant le relai de la santé: tout un symbole!

Pour les plus curieux, voici un plan du futur site (où l'on voit bien l'importance du pôle hôtelier et du pôle commercial dans le projet).

dijon,cité de la gastronomie

08:27 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne, France | Tags : dijon, cité de la gastronomie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

09 janvier 2015

Domaine de la Guilloterie (Saumur et Saumur-Champigny)

Le domaine de La Guilloterie, à Saint-Cyr-en-Bourg, est exploité par deux frères, Philippe et Patrice Duveau. Il englobe 50 hectares, divisés en quelque 120 parcelles; du Cabernet franc, pour le Saumur Champigny, mais aussi du Chenin pour le Saumur Blanc et le Coteaux de Saumur (et même un peu de Chardonnay pour le Crémant de Loire). De quoi bien s'amuser, en déclinant des cuvées tantôt sur la délicatesse, tantôt sur la densité.

Je n'ai pas dégusté leurs bulles, mais j'ai apprécié le reste, dès l'entrée de gamme (si c'est comme ça qu'on peut l'appeler).

IMG_5531.JPG

La Guilloterie (Photo H. Lalau 2014)

Saumur Blanc Les Perruches 2013

Poire, coing, gras mais pas trop. Chenin bien mûr. 14/20

Saumur-Champigny Cuvée Tradition 2013

Très joli fruit rouge (cerise), bouche fraîche et fluide, mais bonne tenue en finale. 14/20

Saumur-Champigny Cuvée Tradition 2011

Plus poivré au nez, fruit noir très dense; en bouche, les tannins sont plus serrés mais le fruit revient en finale, bien juteux et croquant. A boire. 15/20

 

IMG_5536.JPG

Saumur-Champigny Les Loges 2011

Belle structure, des tannins fermes mais sous un délicieux enrobage de fruit mûr. Vignes de 40 ans et plus. 15/20

Saumur-Champigny Les Loges 2009

Fruit rouge bien mûr, encore très jeune; bouche gourmande, friande, parfait à boire aujourd'hui 16/20

Coteau de Saumur 2005

Rôti, zeste d'orange, caramel, toffee, café, belle acidité, miel.

Longueur et complexité, le bouquet final de la dégustation. 16/20

 

01:33 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : la guilloterie, duveau, saumur-champgny | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |