09 février 2015

"Alive" on Twitter

Je ne comprends pas grand chose aux réseaux sociaux.

J'ai essayé Facebook, et après avoir reçu plusieurs insultes tout à fait gratuites de la part d'anonymes que je ne connaissais pas, j'ai décidé de supprimer mon compte. J'aime savoir à qui j'ai affaire.

Plus récemment, j'ai réanimé le compte twitter de Chroniques Vineuses, sur les conseils de ma fille Charlotte, qui, elle, nage comme un oiseau (twit, twit) dans l'eau virtuelle de la "communication point 2".

Elle me dit que ça va accroître la notoriété du blog. Bof. Je poste le même genre de billets, je crois, depuis 6 ans, mais j'ai tout connu: la gloire (le Wine Blog Trophy!), et la retombée dans l'ombre. Peu importe, ce n'est pas pour ça que je blogue.

Grâce à Twitter, quand même, j'ai découvert que j'avais des abonnés, des followers.  657, ce matin, si j'ai bien vu. 

J'ai immédiatement voulu savoir qui étaient ces fidèles d'entre les fidèles.

twitter

Mais quelle n'a pas été ma surprise de voir dans la liste... Anne Graindorge. Une ancienne camarade de blogging, très appréciée des aficionados, notamment de Loire. Mais qui est malheureusement décédée en mars 2014.

Je le sais par Jacques Berthomeau, qui a consacré un billet à sa disparition, à l'époque.

Mais sur le compte twitter d'Anne, aucune mention. Il y a même encore du "mouvement" (excusez l'expression, qui n'est pas du meilleur goût). Hier, par exemple, j'ai noté plusieurs tweets annonçant l'arrivée de nouveaux abonnés...

Je trouve cela un peu fort. 

J'aimerais bien savoir comment l'on peut signaler un décès à Twitter. Pas le sien, bien sûr - ce serait le comble que le réseau propose un bouton spécial pour ça, genre "la mort en live": "vous ne vous sentez vraiment pas bien? Tweetez une toute dernière fois et prévenez vos proches". Mais je m'égare.

Moi, ça me gêne vraiment de penser que les billets dont je tweette le lien viennent engorger le compte d'une morte. 

Et vous?

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : twitter | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

08 février 2015

Bio, l'osmose inverse?

Selon certains participants à une récente réunion des instances bio de France, les bios de Bordeaux voudraient pouvoir introduire l'osmose inverse dans le réglement bio pour leurs liquoreux.

Intox? Provocation? Inconscience?

 

11:41 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Tags : bio, bordeaux, osmose inverse | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |