17 mars 2015

Domaine Olibrius ou le charme des vins à valeur personnelle ajoutée

L'Olibrius qui donne son nom au domaine, c'est Marc Danielou, vigneron autodidacte et breton... Bref, un homme qui dénote dans le paysage des Côtes du Rhône gardoises. Un passionné, surtout.

Et les vins?

Goûtons-les sans a priori... 

La Cuvée ISKis 2012 (Côtes du Rhône) assemble carignan, grenache et counoise.

Ce fut ma préférée. Beaucoup de fraîcheur, du fruit noir (mûre, cassis), du cuir, des épices, la langue qui claque sur la finale, croquante à souhait, c'était sans doute aussi la cuvée la plus équilibrée, la plus joyeuse.

 

Olibrius © H. LALAU .JPG

La Cuvée ORISTAL 2011 présente plus qu'un air de famille avec la précédente. Je l'ai trouvée un peu plus concentrée, plus chaude, aussi. J'ai aimé ses épices de la garrigue, son ampleur, son côté animal, aussi.

Les autres vins (parfois les mêmes cuvées, mais dans d'autres millésimes), m'ont un peu moins inspiré.

Pas de défaut, non, mais un peu trop de bois pour mon goût, un peu trop d'alcool, parfois même beaucoup. Même le Carignan Diaoul, qui possède pourtant une belle structure, et de jolies notes animales, me semble un peu trop envahi par les notes torréfiées, à ce stade. Mais tout ça se discute. Car c'est plus une question d'emballage, de finish, que de fond.

Ce que j'aime chez cet Olibrius, c'est qu'il suit son instinct.

Manifestement, il aime les vins mûrs, l'extraction ne lui fait pas peur - c'est vrai que s'il avait voulu faire des vins légers, il ne serait sans doute pas venu dans ce coin du Gard.

Les mentions sur l'étiquette ne sont pas non plus sa principale préoccupation - d'une année sur l'autre, on passe du vin de France aux Côtes du Rhône.

Bref, Marc Danielou fait du Marc Danielou, et mon conseil, c'est qu'il continue. Ses vins ont de la personnalité, ils sont hors des modes, et c'est bien. Même si tous ne sont pas ma tasse de thé, je n'en dégoûterai certainement pas les autres!

Plus d'info: contact@olibrius.com

 

06:50 Écrit par Hervé Lalau dans France, Rhône | Tags : olibrius | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

15 mars 2015

Sans attendre, Godeau!

Il y avait belle lurette que le jury d'In Vino Veritas n'avait pas eu tellement de plaisir avec un Bordeaux. Qui plus est, avec un Saint Emilion. Cet oiseau rare, c'est le Château Godeau 2011. Tellement fruité au nez qu'on se pince pour y croire - cerise, fraise, mûre, groseille, un vrai panier! Mais on note aussi une pincée de poivre. La bouche ne déçoit pas, elle allie gourmandise, puissance et structure - les tannins sont enrobés, soyeux, noyés dans le fruit, le moka, le jus de viande, la réglisse et le piment d'Espelette (excusez du peu). Quelle belle texture! Et quel beau travail du bois, utilisé ici comme une épice rare.

château godeau,saint emilion,bordeaux,vin,plaisir

Depuis 2012, le château est aux mains de la famille Florisoone, anciens propriétaires de Calon-Ségur. 

Le domaine compte 5,5 hectares sur le plateau calcaire (commune de Saint Laurent des Combes). Il a pour voisins la Mondotte.

A noter la très forte proportion de Merlot dans l'encépagement: 95%. Et l'absence de Cabernet-Sauvignon, les 5% restants étant constitués de Cabernet Franc.

Info: contactgodeau@gmail.com

 

00:11 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Bordeaux, France | Tags : château godeau, saint emilion, bordeaux, vin, plaisir | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |