04 mai 2015

Mailly Grand Cru, Cuvée L'Intemporelle 2008

«Il n'est de Mailly que de Mailly», a-t-on envie d’écrire: en effet, la coopérative locale n'accepte que des raisins de ce grand cru de la Montagne de Reims.

Fondée en 1929, elle répond aujourd’hui au nom de «Domaine Mailly Grand Cru et regroupe 80 adhérents pour 70ha de vignes. Sa production est de l’ordre de 500.000 bouteilles par an.

Originalité: Grand Cru oblige, on ne cultive ici que du Pinot Noir et du Chardonnay. Magie du sous-sol de craie et de la belle palette d’expositions, le Pinot, généralement tout en tension, prend souvent des allures de Chardonnay ; alors que le Chardonnay, lui, se fait souvent opulent.

Moyennant un solide tour de main, Mailly Grand Cru en tire une douzaine de cuvées, dont ce millésimé de prestige (un 2008), L'Intemporelle, qui assemble 60% de Pinot Noir à 40% de Chardonnay de parcelles sélectionnées. 

IMG_6051.JPG

Robe dorée bien soutenue. Bulle fine. Belle complexité au nez – fleurs des champs, pêche, pomelo, miel d’acacia, une touche de fruits secs. La bouche est onctueuse, assez vineuse, avec en finale, de la prune et le retour du pomelo, sans oublier une pointe de sel. Dosage: 8g.

Domaine Mailly Grand Cru http://www.champagne-mailly.com/

 

PS. Sur les 4 cuvées de cette cave proposées à la dégustation la semaine dernière chez In Vino Veritas, 4 ont été retenues. Une belle moyenne!

 

00:14 Écrit par Hervé Lalau dans Champagne, France | Tags : mailly grand cru | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

03 mai 2015

Yves Leccia E Croce Patrimonio rouge 2012

Quittant la propriété familiale, Yves Leccia a démarré un domaine propre à Patrimonio en 2005, avec des vignes héritées de son père, à Poggio d'Oletta. E Croce. 15 ha, aujourd'hui. Un site exceptionnel, où l'homme se fait tout petit devant la nature.

Pourtant, rien ne se fait sans l'homme (ou la femme), à Patrimonio.

Ce qui frappe, dans les rouges d'Yves Leccia, souvent marqués autant par le schiste que par le calcaire, et par son style propre, c'est l'équilibre et la fraîcheur.

Comme dans ce 2012. Fraîcheur du fruit noir et rouge au nez, fraîcheur des épices en bouche; équilibre des tannins, enrobés de jus; une jolie finale sur l'airelle, le cuir et la menthe.

Le niellucciu n'est sans doute pas le plus facile des cépages - un peu trop d'extraction, et c'est rèche; pas assez de maturité, et c'est vert. Alors quand on en trouve un comme celui d'Yves Leccia, bien balancé, on ne boude pas son plaisir!

 

E Croce.JPG

 

E Croce: Yves et Sandrine Leccia

11:26 Écrit par Hervé Lalau dans Corse, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |