16 octobre 2012

34 centimes le litre!

Certes, les données sont vieilles d'un an, mais à la lumière du dernier rapport Rabobank, on constate que la France est à présent le deuxième importateur mondial de vin en vrac, avec 5,2 millions d'hectos (contre 9,3 millions à l'Allemagne, et 3,8 millions à la Grande-Bretagne).

Surprenant, non, pour un pays qui n'arrive pas à écouler toute sa production, et dont la consommation par tête d"habitant n'arrête pas de baisser?

C'est une question de prix, bien sûr: le prix moyen au litre de vin importé en France est de 34 centimes d'euro. Ces importations, en 2011, provenaient principalement d'Espagne, et on ne parle évidemment pas de Mas La Plana, de Pesquera ou de Vega Sicilia, mais de vin de table (de la Mancha ou de Valence, essentiellement). Tous ces vins ne se retrouvent d'ailleurs pas tels quels dans la bouteille, on les assemble à l'occasion à d'autres pour les vendre sous la mention de "Mélange de Vins de différents Pays de l'Union Européenne", dans un certain anonymat.

Ce ne sont pas vraiment les vins qui passionnent les oenophiles, mais il existent, et gardent un public de buveur de volume surtout focalisés sur le prix.

Ce qui m'étonne le plus, c'est la faiblesse du prix à la production que suppose ce prix à l'importation.

Cela nourrit-il encore son homme, en l'occurrence, son Espagnol?

 

00:09 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne, Europe, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

15 octobre 2012

Marciac décroche le Prix Renou 2012

Amis du jazz, de la Gascogne et du vin, je vous informe que le Prix René Renou 2012 vient d'être attribué à la commune de Marciac (Gers), pour son Festival Jazz in Marciac.

Ce prix (dont je suis  fier d'être  cofondateur), est organisé avec le concours de l'Association des Elus du Vin (ANEV), et bénéficie du soutien de l'Association de la Presse du Vin. Il récompense des collectivités locales françaises ayant oeuvré pour le développement de l'oenotourisme, que ce soit au travers de musées, de sentiers viticoles, de festivals, ou de manifestations diverses.

Dans le cas de Marciac, cette récompense est amplement méritée: cela fait 35 ans, en effet, que ce village gersois reçoit les plus grands nom du jazz. Son festival, qui dure à présent 15 jours, accueille chaque année 200.000 festivaliers. Côté vin, il est la porte d'entrée du vignoble de Saint-Mont, et les Producteurs Plaimont y sont associés depuis les origines. Ils en profitent évidemment pour faire connaître à ce  formidable public les produits du cru...

Ambiance garantie...

Fêtons ça en musique avec Bobby McFerrin & Robin McKelle, ou bien avec John McLaughlin...

10:38 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Sud-Ouest | Tags : vin, jazz, marciac, vigne, gers, gascogne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |