19 juin 2013

Vers une levée des entraves à la vente à distance de vin en Europe?

En novembre dernier,  les Vignerons Indépendants de France publiaient une étude qui mettait en exergue les entraves existantes à la vente à distance. Ayant saisi l’importance de la problématique, Astrid Lulling, députée luxembourgeoise et Présidente de l’Intergroupe Vin du Parlement européen, a interpelé la Commission européenne à ce sujet.
 
Le commissaire Šemeta a reconnu les dysfonctionnements du marché intérieur «qui touchent principalement les petites et moyennes entreprises vitivinicoles». Il a ainsi annoncé que la Commission européenne allait mettre en place un groupe de projet visant à «réduire les charges et les complications administratives auxquelles font face tous les acteurs concernés par ces opérations pour rendre le marché unique plus efficace, ce qui réduirait forcément les coûts pour ce secteur de l’économie».
 
Président de la Confédération Européenne des Vignerons Indépendants, Thomas Montagne, s'est réjoui de "cette avancée significative".  Et Michel Issaly, Président des Vignerons Indépendants de France, d’ajouter : «Dans le contexte économique actuel, nous ne pouvons plus être contraints de renoncer à des expéditions de vins à destination de particuliers européens en raison du coût disproportionné et du poids des formalités fiscales et administratives liés à ces ventes».
 
 
 

14:00 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

17 juin 2013

Nouvelles du front de la francophonie (ou l'exception culturelle à la Belge)

La scène se passe au Shopping de Nivelles (Wallonie, Belgique francophone).

Je me gare près du Car Wash. Quittant le parking, je rentre dans le hall du shopping, je passe les boutiques Take Off et Ikks Women, je tourne à droite et je laisse la devanture du Jbc à gauche - ce sont les Days Of Summer.

Chez Jules, à côté, la promo Love Road m'incite à me rhabiller pour les holidays.

IMG_2587.jpg

Quelques pas plus loin, le Free Record Shop me propose ses DVD, Coolcat ses t-shirt, Mac Line ses iPad. Je laisse America Today et Lipstick à ma droite, le Mobistar Center à ma gauche et j'entre chez Delhaize.

A la caisse, trois slogans attirent mon attention:

This bag is Green
Quick Scan
Self Scan

IMG_2585.jpg



Je n'ai rien inventé: toutes ces enseignes, tous ces panneaux existent.
Depuis le temps qu'ils sont là, personne ne remarque plus qu'ils sont en anglais.

A l'heure ou l'on glose sur l'exception culturelle, constatons qu'en Belgique, où l'on est si sensible à l'emploi des langues (surtout à ne pas employer celle de l'autre communauté quand on n'y est pas contraint et forcé), les grands groupes ont tranché: ce sera l'anglais pour tout le monde.

On peut rigoler de la Loi Toubon, qui oblige à tout afficher en français en France, mais de temps à autres, en Belgique, on se dit qu'elle a peut-être... du bon.

14:10 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Europe, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |