02 mai 2013

Des subventions pour la viticulture de forte pente?

C'est l'excellent Vitisphere qui nous l'apprend: l'Association des Régions Européennes Viticoles soutient une proposition du Piémont qui «exige que les institutions européennes apportent une aide à la viticulture à forte pente (supérieure à 30 %)».

Pour elle, «l’aide au développement rural (FEADER) » serait un bon moyen de soutenir ces vignobles à fortes spécificités, aux coûts de production élevés alors que «ces territoires plantés en vignes n’ont pas d’alternative de production».

Des subventions? Mais qui les paiera? Le contribuable, bien sûr! Même celui qui ne boit pas.

Et celui qui boit, lui, paiera deux fois, puisque les vins de viticulture "héroïque" sont généralement plus chers, pour tenir compte des coûts supérieurs. Alors non aux subventions, non aux distorsions de concurrence, oui au prix juste!

Le contribuable et le consommateur sont déjà bien assez "héroïques" comme ça!

00:24 Écrit par Hervé Lalau dans Europe | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

03 avril 2013

Ethylotest, oui, éthylotest, non...

Finalement, le gouvernement français a bien rendu obligatoire l'éthylotest; mais aucune sanction n'est prévue au cas où le conducteur n'en détiendrait pas.

Chez Contralco, l'usine qui fabrique la quasi totalité des ces appareils, on clame que 1.500 emplois sont menacés. du fait de cette absence de sanction. Ce n'est pas du chantage à l'emploi, non. C'est juste que les salariés de la seule usine agréée en France (ou presque) pour fabriquer ces merveilles de technologie (à durée d'efficacité limitée, toute de même), n'ont pas d'autre commande, apparemment.
Quel dommage d'être si dépendant d'un seul produit et d'un seul marché. C'est à la limite de la faute stratégique...

Au fait, on peut très bien se passer d'éthylotest - d'ailleurs, je m'en passe depuis que j'ai commencé à conduire, il y a maintenant 33 ans.

Peut être devrait on leur envoyer des chèques de soutien? Plutôt que de payer pour qu'ils fabriquent des testeurs inutiles...

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |