29 août 2014

Strawberry Fizz Forever

Si mes amis les juristes du Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (France) ont un peu de temps entre deux procédures, je leur conseille de s'intéresser à la lingerie féminine.

Et plus particulièrement à la chaîne Victoria's Secret, qui vend un soin corporel du nom de Strawberries & Champagne.

Victoria.jpg

Vous me direz que ce n'est pas dans le secteur vin - mais cela n'arrête pas nos justiciers de la bulle crayeuse, qui ont réussi, il y a quelques années, à faire interdire un parfum d'Yves Saint Laurent (Yvresse, aujourd'hui); et qui se préoccupaient il y a peu de l'utilisation de la couleur champagne par Apple.

Vous me direz aussi qu'il s'agit d'une chaîne américaine, et qu'il sera donc difficile de la poursuivre, l'American Champagne ayant toujours une existence légale. Bien que le produit soit présent dans les duty free en Europe. 

On poursuit ce qu'on peut. Ou ce qu'on veut. Ainsi, pourquoi s'attaquer à Champagne (Vaud) et pas à Grande Champagne, Petite Champagne ou Fine Champagne, à Cognac? Peut-être parcelles que les grands groupes de Champagne détiennent aussi de grandes marques de Cognac?

Et qui a dit que la justice était toujours juste?

A défaut de satisfaire ses penchants procéduriers, le CIVC pourra toujours se servir de l'idée de Victoria pour élaborer un nouveau cocktail sexy: Strawberry fizz forever...

 

 

20 août 2014

Beaujolais: le point des maturités

Je reçois à l'instant ce communiqué d'Interbeaujolais sur les maturités dans ce vignoble. 

"A ce stade, le vignoble se porte bien malgré la météo capricieuse de ces dernières semaines. Comme partout en France, les températures ont été fraîches et accompagnées d'épisodes pluvieux. Par chance, en Beaujolais, les épisodes de grêle sont restés localisés.

 Ces conditions climatiques ont ralenti quelque peu la maturation des raisins. Toutefois, la véraison avait déjà débuté dans le vignoble avant l'arrivée du mauvais temps, le rendant donc moins sensible aux maladies. A contrario, les conditions climatiques idéales du premier semestre avec des températures chaudes et un très bel ensoleillement ont assuré un très bon état sanitaire à la vigne à un stade où elle était particulièrement vulnérable, lors de la floraison notamment qui s'est ainsi déroulée dans de parfaites conditions début juin.

Au final, les bilans climatiques cumulés à fin juillet restent bons : + 1°C pour la température moyenne de janvier à juillet avec une pluviométrie proche de la normale. L'insolation reste également excédentaire sur cette période.

A noter que les maturations lentes sont souvent de qualité. La forte amplitude thermique actuelle entre la nuit et le jour favorise notamment la synthèse des anthocyanes qui donnent la couleur au vin. Cela laisse donc présager d'un beau potentiel pour ce millésime.

Aujourd'hui, la maturation continue à progresser de manière régulière. L'augmentation du degré est bonne au regard des températures assez fraîches de ces derniers jours.

Malgré les épisodes de pluie, les pH sont bas ce qui devrait permettre aux vignerons d'attendre avec sérénité le moment idéal pour vendanger les raisins à maturité optimale.

En volume, la récolte semble à ce jour légèrement supérieure à la moyenne de ces 5 dernières années avec un rendement proche de celui de 2010 à degré égal.

Dans ce contexte favorable, l'interprofession s'attend à des conditions de mise en marché valorisantes proches de celles de l'an passé".

 

15:11 Écrit par Hervé Lalau dans Beaujolais, Europe, France | Tags : 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |