28 octobre 2007

Europe du vin : «ze figures»

Pour étayer son projet de nouvelle PVC (Politique Viticole Commune), déjà très contesté, l’Union Européenne s’est fendue de quelques chiffres. Ces chiffres font état d’une production totale de 178 millions d’hectos, pour une valeur de 16,1 milliards d’euros. «Du gros», comme disent les commerciaux…

La France en tête

Cette production se répartit comme suit :
-En un, la France, avec 55 millions d’hectos (30 du volume total) et 7,7 milliards d’euros (50% de la valeur totale);
-En deux, l’Italie, avec 51 millions d’hectos (28%) et 4,2 milliards d’euros, soit 26%;
-En trois, l’Espagne, avec 43 millions d’hectos (23%), pour seulement 1,2 milliard d’euros (7,6%);
-En quatre, l’Allemagne, avec 10 millions d’hectos, mais une valeur presque équivalente à celle de l’Espagne (1,1 milliard);
En cinq, le Portugal, avec 7,2 millions d’hectos, et 1 milliard d’euros.

Excédents à la hausse

Viennent ensuite la Hongrie (4,5 millions d’hectos mais seulement 181 millions d’euros en valeur), la Grèce (3,6 millions d’hectos), l’Autriche (2,5 millions d’hectos et 437 millions d’euros), la Slovénie (I million d’hectos), la République Tchèque (0,5 million d’hectos), la Slovaquie (0,4), Chypre (0,4), le Luxembourg (0,14) et Malte (0,07).

Selon les statisticiens européens, l’Union représente 40% des surfaces plantées en vignes dans le monde (3,4 millions hectares), mais 60% de la production, et 60% de la consommation mondiale.
L’Europe s’attend à voir l’excédent de production atteindre 27 millions d’hectos en 2010, soit 5% de la production, à moins qu’une réforme drastique ne soit adoptée par les Etats membres.

 

                            (c) Hervé Lalau

 

08:42 Écrit par Hervé Lalau dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |