09 février 2012

Dès la récolte 2012, l'Europe aura son vin bio

Le Comité permanent de l'agriculture biologique auprès de la Commission européenne a enfin trouvé un accord sur une définition du vin biologique (comprenez: des normes minimales de production, y compris au chai).

Aucune modification à la vigne, on suivra les normes déjà en vigueur pour l'Agriculture Biologique, normes qui se fondent dans le nouveau cahier des charges bio européen.

Côté vinification, par contre, tout est neuf ou presque.

La principale pierre d'achoppement, celle qui avait fait échouer les négociations ces dernières années, à savoir le niveau maximal de sulfite, a été contournée.

La solution trouvée: fixer un niveau inférieur "d'au moins 30 à 50mg par litre par rapport à son équivalent traditionnel". Il faudra voir cela dans le détail, évidemment...

Autres contraintes: pas d'acide sorbique ni de désulfuration.

Les premiers vins bio européens seront produits dès les vendanges 2012.

Il serra intéressant de voir si ces nouvelles normes seront acceptées par les pays tiers comme équivalentes à leurs propres normes (notamment, celles de l'Organic Wine, aux Etats-Unis).

08:51 Écrit par Hervé Lalau dans Europe | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |

04 février 2012

Le label AB disparaît du vin

 

La Commission européenne vient d'abroger le décret permettant aux vignerons d’utiliser le logo AB (ou tout autre label bio) sur les étiquettes de vins, par dérogation au système général.

 

Logique, puisque le vin bio n'existe pas, faute de normes officielles quant à la vinification. Seule existe l'agriculture bio.

La commission européenne espère ainsi inciter les vignerons européens à trouver un accord sur le cahier des charges d'un vrai vin bio.

 

Cela devient urgent, face aux autres grands bassins de production qui, eux, se sont dotés de cet outil, à l'image des Etats-Unis (ce qui leur permet maintenant de refuser les vins bio européens!).

Reste  notamment à régler, en Europe, l'épineux problème des plafonds de SO2, celui là même qui a fait achopper les négocations il y a deux ans.

00:19 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |