18 février 2012

Conférence à Vinisud: s'adapter aux goûts des consommateurs

Le 20 février prochain, à 14h30 sur le Salon Vinisud, Vitisphere propose une table ronde sous le titre "Comment le monde du vin s'adapte-t-il à la diversité des goûts et aux différents comportements des consommateurs ? L'exemple de la Région Languedoc-Roussillon et de la marque "Sud de France"."

La conférence, animée par ma consoeur Anne Serres (Vitisphere), réunira Gérard Bertrand, Patrick Ducournau (œnologue conseil et spécialiste en analyse sensorielle), Gérard Basset, Dominique Laporte, Andrew Bell (Président de l'association des sommeliers américains), Lu Yang (Meilleur sommelier de Chine) et mon confrère britannique Andrew Jefford.

Je n'y serai pas, retenu par d'autres obligations, mais si j'avais pu m'y rendre, j'aurais posé une seule question: en ce qui concerne les vins d'appellation, avec leur fameux lien au terroir, faut-il vraiment s'adapter au goût des marchés, ou plutôt expliquer?

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

09 février 2012

Dès la récolte 2012, l'Europe aura son vin bio

Le Comité permanent de l'agriculture biologique auprès de la Commission européenne a enfin trouvé un accord sur une définition du vin biologique (comprenez: des normes minimales de production, y compris au chai).

Aucune modification à la vigne, on suivra les normes déjà en vigueur pour l'Agriculture Biologique, normes qui se fondent dans le nouveau cahier des charges bio européen.

Côté vinification, par contre, tout est neuf ou presque.

La principale pierre d'achoppement, celle qui avait fait échouer les négociations ces dernières années, à savoir le niveau maximal de sulfite, a été contournée.

La solution trouvée: fixer un niveau inférieur "d'au moins 30 à 50mg par litre par rapport à son équivalent traditionnel". Il faudra voir cela dans le détail, évidemment...

Autres contraintes: pas d'acide sorbique ni de désulfuration.

Les premiers vins bio européens seront produits dès les vendanges 2012.

Il serra intéressant de voir si ces nouvelles normes seront acceptées par les pays tiers comme équivalentes à leurs propres normes (notamment, celles de l'Organic Wine, aux Etats-Unis).

08:51 Écrit par Hervé Lalau dans Europe | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |