08 avril 2016

Les Québécois et le vin américain

On classe souvent nos amis Canadiens, y compris les Québécois, dans la catégorie des Américains. Géographiquement, c'est tout à fait justifié, bien entendu. Il faudrait d'ailleurs un jour que les Etatsuniens cessent de s'accaparer le terme d'Amérique - ils en font partie, certes, mais ils ne sont pas les seuls.

Pour en revenir aux Canadiens, sans doute est-ce un effet de taille - au Canada, comme aux Etats-Unis, tout est plus grand, le pays, la forêt, les lacs, les animaux, les voitures, les magasins, les autoroutes, les rues; même la langue commune ne peut empêcher le Français en visite au Québec de se sentir sur un autre continent.

Pourtant, le Québécois n'a pas forcément les mêmes goûts que l'Etatsunien, notamment en matière de vin.

C'est bien ce qu'il ressort de l'excellent papier découvert ce matin sur le blog de mon ami Marc-André Gagnon, consacré à ce qu'il appelle les "gros vins américains".

Et puisque c'est mon anniversaire, aujourd'hui, je lève mon verre de vin de glace de L'Orpailleur à la santé de tous mes amis du Québec.

neige2-1000x1000.png

Photo (c) L'Orpailleur

00:07 Écrit par Hervé Lalau dans Canada, Etats-Unis, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

08 février 2016

Et si l'on parlait des sodas?

En France, on parle beaucoup des ravages de l'alcool. Souvent, d'ailleurs, sans beaucoup de discernement - notamment quand on amalgame la consommation du vin et des spiritueux... Combien de fois avons-nous vu des journaux importants, du Monde au Figaro en passant par Libération, illustrer le sujet de l'alccolisation des jeunes, par exemple, avec des photos de verre de vin?

Et si, pour changer, on évoquait les ravages des boissons sucrées?

En 2014, un habitant de Los Angeles a testé un régime à forte teneur en sodas pendant 4 semaines (à raison de 10 canettes de Coca-Cola par jour), et il a pris 10,4 kilos. 

En Grande-Bretagne, The Telegraph a publié la video de ce Régime Coca-Cola

Aucun grand média français ne l'a repris, par contre, à ma connaissance.

Comment expliquer ce contraste dans le traitement de l'information, surtout dans un pays de vin comme le nôtre?

00:16 Écrit par Hervé Lalau dans Etats-Unis | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |